Les notaires sonnent le glas de la hausse des prix de l'immobilier à Paris

26/10/2011 à 16:16 - Immobilier - Par - Réagir

Immobilier : la hausse des prix touche à sa fin
Les notaires sonnent le glas de la hausse des prix de l'immobilier à Paris

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Bonne nouvelle pour les candidats à l'achat, la hausse des prix de l'immobilier semble devoir toucher à son terme. Se faisant de plus en plus rare en province, la progression des prix restait encore relativement dynamique à Paris et en Ile-de-France. Ce n'est désormais plus le cas comme le constatent la chambre des notaires dans sa dernière publication.

Fin septembre, une enquête dévoilée par le site immo not révélait que près de la moitié des notaires anticipaient une baisse prochaine des prix de l'immobilier (voir notre article). Une prévision qui prend encore un peu plus de corps avec la publication des derniers chiffres de la chambre des notaires de Paris-Ile-de-France. Portant sur les mois de juin-juillet-août, la note de conjoncture rendue publique ce mardi 25 octobre 2011 évoque le très net ralentissement de la hausse des prix de l'immobilier.

Si elle se présente encore quelque peu haussière, l'évolution des prix des logements à Paris et en Ile-de-France semble donc marquer le pas en ne s'établissant qu'à +0,8% (par rapport aux relevés effectués sur les mois de mai-juin et juillet). A titre de comparaison, les notaires observaient en mars dernier une progression de l'ordre de +2,5%. En variation annuelle (rapport entre les données d'août 2011 et d'août 2010), celle-ci se porte à +21,3%. S'il s'agit là d'une hausse extrêmement marquée, elle traduit toutefois elle aussi le fléchissement enregistré par le marché (elle était en effet de +23% au mois de juin dernier). Selon la note des notaires, ces chiffres « confirment que la hausse des prix va prochainement s'interrompre ».

Parallèlement, le nombre de transactions recensées affiche une orientation similaire. Sur la seule région Ile-de-France, 44.300 logements anciens se sont ainsi échangés au cours de cette période estivale (de juin à août), soit un repli de près de 2% par rapport à 2010. Concernant la capitale, le recul apparaît plus marqué (-5%) avec quelques 8500 biens immobiliers vendus.

Le mois d'août 2011 s'était déjà caractérisé en présentant un prix record du mètre carré parisien (8350 euros), il pourrait bien désormais être également le mois durant lequel les acheteurs ont commencé à reprendre la main sur le marché.

Vos réactions

Immobilier - Les notaires sonnent le glas de la hausse des prix de l'immobilier à Paris

Noter cet article :

3 1

Par Jean-Christophe -

les notaires ont un métro de retard, la baisse générale des prix a déja commencé depuis plusieurs mois!!!

Lire la suite

Ajouter un commentaire

Immobilier - Les notaires sonnent le glas de la hausse des prix de l'immobilier à Paris

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page