Immobilier : la rénovation énergétique avance à grands pas

06/03/2014 à 15:54 - Immobilier - Par - Réagir

Immobilier : la rénovation énergétique avance à grands pas
Immobilier : la rénovation énergétique avance à grands pas

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Quelques mois après avoir mis sur pieds diverses mesures visant à promouvoir la rénovation énergétique du parc immobilier, l'heure est venue pour le gouvernement de tirer un premier bilan de son action. A travers un communiqué de presse commun, les ministres du Logement et de l'Ecologie ont ainsi salué les résultats encourageants obtenus jusqu'ici.

Objectif : 500.000 logements rénovés en 2017

Si le gouvernement a fait de la rénovation énergétique des logements l'une de ses priorités, l'objectif qu'il s'est fixé n'en reste pas moins ambitieux. Pour permettre une réduction des consommations d'énergie de 38% d'ici à 2020, ce ne sont pas moins de 500.000 logements qui devront préalablement avoir été rénovés à l'horizon 2017. Dans cette optique, le gouvernement n'a pas lésiné sur les moyens et a, dès septembre dernier, annoncé toute une série de mesures destinées à accélérer la rénovation du parc immobilier. Une politique qui semble aujourd'hui porter ses fruits puisqu'un communiqué daté de ce 5 mars et publié conjointement par Cécile Duflot (ministre du Logement) et Philippe Martin (ministre de l'Ecologie) fait d'ores et déjà état de résultats particulièrement positifs.

Immobilier : la rénovation énergétique à le vent en poupe

Si l'on en croit le communiqué, grâce au grand plan de rénovation énergétique instauré par l'Etat, “le rythme des rénovations par les ménages modestes a été multiplié par 5”. Sous l'effet incitatif des différentes mesures prises (création d'une prime exceptionnelle, mise en place du dispositif “J'éco-rénove, J'économise”, etc.), les dossiers de subvention déposés auprès de l'Anah par des particuliers souhaitant rénover leur logement ont ainsi bondi de moins de 4000 à plus de 27.000 au second semestre 2013.

S'il faudra encore attendre avant de tirer les enseignements de l'éco-prêt à taux zéro collectif (pour les copropriétés) entré en vigueur le 1er janvier de cette année, Cécile Duflot et Philippe Martin peuvent toutefois saluer les bons chiffres obtenus en matière de logements sociaux. Le communiqué souligne à ce sujet que la réduction du taux de l'éco-prêt logement social (éco-PLS), passé en août dernier à 0,5%, “a permis d'accélérer le rythme des rénovations de logements par les bailleurs sociaux de moins de 2 000 à près de 5 000 rénovations par mois”.

Des professionnels mobilisés

Des progrès ont également été constatés du côté des professionnels du bâtiment. “Depuis l'annonce, en juin dernier, de l'éco-conditionnalité des aides, qui exige que seuls les travaux réalisés par des professionnels « reconnus garants de l'environnement » (RGE) donnent droit aux aides publiques, leur nombre a augmenté de près de 50 %, alors qu'il stagnait depuis deux ans”, note ainsi les ministres.

Vos réactions

commentaire(s)

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page