Les professionnels de l'immobilier notent une perte d'activité encore très nette

07/07/2009 à 11:48 - Immobilier - Par - Réagir

Immobilier : la reprise semble encore loin
Les professionnels de l'immobilier notent une perte d'activité encore très nette

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Entre les professionnels de l'immobilier, les publications se suivent mais ne se ressemblent pas forcément. Près d'une semaine après les tonitruantes notes rendues par Century 21 et SeLoger.com au sujet d'un probable rebond du marché immobilier, le SNPI ne semble pas partager le même optimisme en constatant un recul de l'activité encore très présent.

Syndicat majeur des professionnels de l'immobilier, le SNPI (Syndicat national des professions immobilières) fait preuve d'une retenue prudente en présentant son dernier Observatoire de conjoncture. A l'heure où le débat fait rage entre acteurs et observateurs de l'immobilier, les uns prônant la reprise avérée du marché les autres se montrant plus dubitatifs, la publication du SNPI semble devoir ménager la chèvre et le chou. Basée sur les informations recueillies auprès d'un panel témoin de 50 agences immobilières membres du syndicat, l'étude constate une perte d'activité « très marquée » sur la période mars / mai qui autorise toutefois quelques espoirs au regard de la baisse d'activité plus importante relevée sur les 12 derniers mois.

Sur les mois de mars, avril et mai 2009, le SNPI note ainsi un chiffre d'affaires de ses agences de -24% par rapport à la même période en 2008, conséquence d'un nombre de transactions en perte de vitesse de -22%. L'étude indique toutefois que la baisse de chiffre d'affaires enregistrée au cours des douze derniers mois s'élevait à -30%. Si une publication de cet ordre aurait il y a encore moins d'un an susciter de vives inquiétudes, les perspectives de conjoncture étaient jusqu'à présent si sombres que le SNPI n'hésite pas à se réjouir aujourd'hui d'un tel « regain d'activité ». Une reprise de l'activité de ces agences adhérentes explique « notamment par un sursaut après un gel très fort de l'activité fin 2008-début 2009, un retour à des financements à des conditions plus favorables, mais aussi au succès du dispositif Scellier (pour les investisseurs, ndlr) ou encore à la perte de confiance dans les placements financiers ».

Baisse des taux de crédit immobilier et défiscalisation Scellier seraient ainsi les deux principaux vecteurs de la reprise attendue du marché. En passant de 5,4% en octobre dernier à 4,3% pour un prêt immobilier sur 20 ans, les taux d'emprunt ont permis la resolvabilisation d'une part notable des candidats à l'achat. Quant au dispositif de défiscalisation Scellier, l'immobilier neuf peut lui dire un grand merci puisque celui-ci entre en ligne de compte dans près des deux tiers des transactions effectuées.

Echaudé par la véhémence de la crise actuelle, le SNPI relativise toutefois son étude en soulignant que « malgré ces premiers signes positifs, rien ne permet d'affirmer que la crise est derrière nous et qu'une reprise d'activité durable est envisageable ».

Vos réactions

Immobilier - Les professionnels de l'immobilier notent une perte d'activité encore très nette

Noter cet article :

Soyez le premier à donner votre avis.

Ajouter un commentaire

Immobilier - Les professionnels de l'immobilier notent une perte d'activité encore très nette

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page