Immobilier : lancement d'un nouvel indice des prix

23/07/2014 à 16:34 - Immobilier - Par - Réagir

Immobilier : lancement d'un nouvel indice des prix
Immobilier : lancement d'un nouvel indice des prix

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Si certains professionnels de l'immobilier affichent certaines réserves quant aux dernières annonces gouvernementales visant leur secteur d'activité (la réforme du prêt à taux zéro par exemple), l'une de leurs revendications verra toutefois prochainement le jour. A l'initiative de l'économiste Michel Mouillart, un nouvel indice des prix de l'immobilier s'apprête à prendre corps afin de pallier les carences des statistiques publiées par les notaires.

Vers un indice des prix de l'immobilier enfin fiable ?

Pour apprécier l'évolution des prix de l'immobilier, professionnels et acheteurs potentiels ne disposaient pas jusqu'à présent de base de données véritablement objective. Considérée (par défaut) comme la référence, la publication des statistiques compilées par les notaires ne leur offrait qu'une vision partielle de la réalité du marché (les chiffres étant dévoilés avec un retard de plusieurs mois). Devant une telle situation, les acteurs de l'immobilier n'ont eu de cesse de réclamer la création d'un indice des prix bien moins perfectible. Une attente à laquelle l'économiste Michel Mouillart espère répondre en lançant un baromètre baptisé « les prix de l'immobilier » (LPI).

Les prix de l'immobilier scrutés à la loupe

Concrètement, ce nouvel indice recensera l'ensemble des données recueillies par différents professionnels du secteur (agents immobiliers, banques, etc.) afin de proposer un panorama couvrant près de 35% du marché résidentiel (soit 280.000 transactions chaque année). Publié mensuellement, celui-ci devrait faire la part belle aux amoureux de l'immobilier en relayant le prix des logements à l'échelle nationale mais également au plan régional et local. Si l'évaluation immobilière dissociera évidemment maisons et appartements, une distinction devrait en outre être opérée en fonction de l'avancée même des transactions (compromis de vente signé, transaction conclue définitivement). Une façon pour son instigateur de "retracer finement l'histoire d'un bien immobilier".

Pour Michel Mouillart, il ne s'agit pas là d'un coup d'essai puisque ce professeur d'économie à l'université Paris-Ouest est déjà à l‘initiative d'un baromètre retraçant chaque mois l'évolution des taux de crédit immobilier.

Vos réactions

commentaire(s)

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page