Immobilier : l'INSEE constate les fissures du secteur du bâtiment

23/04/2009 à 00:00 - Immobilier - Par - Réagir

Immobilier : le secteur du bâtiment se lézarde
Immobilier : l'INSEE constate les fissures du secteur du bâtiment

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Après une année 2008 catastrophique et un début 2009 des plus laborieux, les professionnels du bâtiment, entrepreneurs et par voie de conséquence promoteurs immobiliers en tête devront encore patienter avant d'observer une quelconque amélioration de la situation pour leur secteur d'activité.

C'est en tout cas ce qu'il ressort de « l'enquête mensuelle de conjoncture dans le bâtiment » publiée ce jeudi 23 avril 2009 par l'INSEE (l'Institue nationale de la statistique et des études économiques). « Selon les entrepreneurs interrogés en avril 2009 la conjoncture se dégrade dans le secteur du bâtiment. L'indicateur synthétique du climat des affaires perd quatre points, après s'être légèrement redressé le mois dernier », souligne dès les premières lignes l'institue en présentant un indice établi à 91 pour ce mois d'avril après avoir grimpé de 2 points en mars (95).

Diminution des effectifs et insuffisance de personnel, des délais de paiement qui s'allongent ainsi qu'un carnet de commandes qui s'amenuise de jour en jour, voilà des éléments qui rendent les professionnels du bâtiment et de l'immobilier neuf « globalement très pessimistes quant à l'évolution globale du secteur ». Si en avril 2008 les carnets de commandes pouvaient encore assurer aux entrepreneurs 6,9 mois de travail à temps plein, ces mêmes carnets n'autorisent aujourd'hui plus que 5,4 mois d'emploi. Selon les conclusions de l'enquête et les constatations des entrepreneurs, « la contraction de l'activité s'est accentuée sur la période récente et, au vu des perspectives d'activité, ce mouvement se poursuivrait au cours des trois prochains mois ».

Paradoxe de la situation, les difficultés de trésorerie rencontrées actuellement par ces professionnels de la construction incitent progressivement bon nombre d'entre eux à se détourner d'un éventuel abaissement de leurs prix. Une situation préoccupante qui pourrait donc se poursuivre au cours des prochains mois tant les troubles économiques, la contraction de l'emploi et les délais de paiement de plus en plus longs pèsent de tout leur poids sur ce secteur.

Vos réactions

Immobilier - Immobilier : l'INSEE constate les fissures du secteur du bâtiment

Noter cet article :

Par sunway -

Quand les taux réel seront appliquer par rapport à cette crise alors les foyer modestes pourrons accéder plus aisément au crédit immobilier et autres,surrendetement,emploie,licenciement,chômage,pouvoir d'achats,les salaires,SMIC,tout ça,n'ont hélas faits ces derniere année pas augmenter,si les impots,taxe d'habitation,l'essence,fuel.

ils faudrais des énergies qui fasses refléter la vie de tout les jours,et non la gaspiller avec des pour parler sans fin ,mais je pense que seul ça bougera certainement pas assez vite.

Lire la suite

Ajouter un commentaire

Immobilier - Immobilier : l'INSEE constate les fissures du secteur du bâtiment

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page