Immobilier : le spectre d'une bulle immobilière resurgit

17/06/2014 à 14:28 - Immobilier - Par - Réagir

Immobilier : le spectre d'une bulle immobilière resurgit
Immobilier : le spectre d'une bulle immobilière resurgit

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

La France est-elle sur le point de voir resurgir la perspective d'une bulle immobilière ? S'il est encore trop tôt pour le dire, le FMI (Fond Monétaire International) semble toutefois regarder d'un oeil inquiet l'évolution du marché immobilier sur l'ensemble du territoire.

Bulle immobilière : l'inquiétude du FMI

Alors que certains candidats à l'achat espèrent toujours une contraction plus prononcée des prix de l'immobilier, le Fond Monétaire International apparaît pour sa part davantage préoccupé par l'évolution du marché à plus longs termes. Si l'on en croit certains indicateurs rendus publics par le FMI, l'immobilier français semble s'être progressivement écarté d'une ligne de flottaison représentant la frontière entre un marché sain et un marché avançant tout droit vers une bulle immobilière.

Immobilier : la France ne respecte plus ses fondamentaux

Sans pour autant véritablement tirer la sonnette d'alarme, le FMI estime qu'en France, le marché immobilier n'est aujourd'hui plus en accord avec ses fondamentaux (à savoir ses moyennes historiques). L'institution appuie son analyse sur deux indicateurs révélés récemment : l'écart observé entre les prix de l'immobilier et les revenus des ménages et celui constaté entre le ratio prix / loyers.

Pour, Min Zhu, directeur général adjoint du FMI, "la théorie veut que les prix des logements, les loyers et les revenus évoluent de concert sur le long terme". Or, c'est loin d'être le cas en France puisque selon lui un écart de +32% peut être constaté en rapportant les prix de l'immobilier aux ressources des ménages. Il en va de même pour le ratio loyers / prix où ces derniers affichent un excédent de +35%.

Immobilier : la crise systémique tapie dans l'ombre ?

Fort heureusement, d'autres paramètres peuvent entrer en ligne de compte et ces deux seuls indicateurs sont encore loin de confirmer l' imminence d'une bulle immobilière. Néanmoins, si l'on en croit Min Zhu, il convient de souligner que "la flambée, puis l'effondrement des prix des logements a précédé plus de deux tiers des cinquante dernières crises bancaires systémiques". De quoi peut être refréner l'ardeur des acheteurs potentiels qui espèrent aujourd'hui une hypothétique mais brutale correction des prix.

Vos réactions

commentaire(s)

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page