Immobilier : les acheteurs retrouvent le moral

18/10/2013 à 10:09 - Immobilier - Par - Réagir

Immobilier : les acheteurs retrouvent le moral
Immobilier : les acheteurs retrouvent le moral

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Après plusieurs mois d'un mouvement baissier somme toute très léger, les français semblent désormais s'être résignés et avoir tiré un trait sur la perspective d'un décrochage massif des prix de l'immobilier. Parallèlement, les candidats à l'achat affichent une confiance retrouvée quant à la concrétisation de leurs projets à plus ou moins courts termes. Une situation paradoxale que met en lumière le dernier baromètre Logic immo réalisé par TNS Sofres.

Faut-il revoir ses ambitions à la baisse pour pouvoir être heureux ? A cette question, les particuliers souhaitant acquérir un bien immobilier sont de plus en plus nombreux à répondre par l'affirmative. Selon un sondage mené fin septembre, en voyant s'éloigner l'espoir d'un repli marqué des prix de l'immobilier, les acquéreurs potentiels semblent avoir retrouvé le moral. S'il peut paraître des plus étonnants, ce regain d'optimisme s'explique toutefois assez aisément. “Les acheteurs n'attendent plus vraiment de franche baisse des prix à court terme. Ils réalisent qu'ils sont sur un marché où l'offre est limitée”, explique ainsi Stéphanie Pécault. Evoquant “un revirement par rapport à la précédente enquête menée en avril”, la responsable études poursuit en soulignant que “53 % d'entre eux pensent que les prix vont rester stables et 11 % prévoient même une hausse. 45 % n'attendent pas de baisse supérieure à 5 %. Ils étaient 39 % en avril”.

Sans la crainte de rater une baisse des prix plus importante, les candidats à l'achat sont donc de plus en plus nombreux à se déclarer prêt à passer à l'acte et ce, pour le plus grand bonheur des vendeurs et plus particulièrement ceux qui vendent pour ensuite racheter. Entre les mois d'avril et septembre 2013, ces derniers se sont ainsi fait plus présents sur le marché (28% contre 23% en avril) et entendent bien profiter de taux de crédit immobilier toujours attractifs.

Engagés sur une pente ascendante depuis maintenant plusieurs mois, les taux d'emprunt s'affichent en effet à des niveaux suffisamment bas pour inciter une large majorité des acheteurs potentiels (75%) à avoir recours à un prêt immobilier.

Vos réactions

commentaire(s)

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page