Immobilier : les français ne veulent toujours pas acheter

23/09/2013 à 10:32 - Immobilier - Par - Réagir

Immobilier : les français ne veulent toujours pas acheter
Immobilier : les français ne veulent toujours pas acheter

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Alors que les députés viennent d'adopter le projet de loi Alur sur le logement et que François Hollande vient d'annoncer un taux de TVA réduit pour les travaux de rénovation énergétique, les français ne semblent pas encore croire au rétablissement du secteur de l'immobilier. S'il faut en croire le dernier baromètre Explorimmo / Ifop, une très large majorité d'entre eux n'auraient pour l'heure aucune intention de s'engager dans un projet immobilier, quel qu'il soit.

Adopté récemment par l'Assemblée nationale, le projet de loi pour l'accès au logement et un urbanisme rénové (Alur) doit notamment permettre au gouvernement de concrétiser son objectif de construire quelques 500.000 nouveaux logements. Une tâche ambitieuse à laquelle bien peu de français croient encore. Qu'il s'agisse de relancer la construction, de faciliter l'accès aux locations ou bien de favoriser la vente et l'achat de logement, le dernier baromètre réalisé par l'Ifop pour le compte du site montre que seul un français sur trois considère le gouvernement apte à redresser la situation.

Ce défaut de confiance se traduit également sur le front des intentions d'achat puisque 3 personnes interrogées sur 4 avouent ne poursuivre aucun projet immobilier à plus ou moins courts termes. « Avec 75% des Français déclarant ne pas avoir de projet immobilier, nous atteignons le plus haut score de nos cinq études précédentes. Bien que jugé positivement par 51% des français, grâce à des taux de crédit exceptionnellement bas, le contexte immobilier actuel ne suffit plus à leur faire franchir le pas », souligne le directeur du site, Guillaume Teilhard de Chardin.

Si l'accès à la propriété représente toujours un moyen d'assurer ses vieux jours (pour 32% des sondés), la location est quant à elle encore perçue comme une étape transitoire. En effet, 64% des locataires souhaiteraient devenir propriétaires mais estiment ne pas disposer des moyens financiers nécessaires.

Vos réactions

commentaire(s)

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page