Loyers immobiliers : les organismes HLM bafouent les recommandations du ministre

10/06/2010 à 11:17 - Immobilier - Par - Réagir

Immobilier : les loyers HLM dépassent les bornes
Loyers immobiliers : les organismes HLM bafouent les recommandations du ministre

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

En terme de loyer, les organismes HLM agissent comme bon leur semble et cela, en dépit des recommandations du gouvernement. C'est ce que révèle une étude publiée ce jeudi 10 juin 2010 par l'association de défense des consommateurs CLCV.

Le 12 octobre dernier, Benoist Apparu croyait pourtant s'être bien fait entendre en publiant une circulaire préconisant une hausse annuelle des loyers HLM plafonnée à 1%. A en croire l'enquête menée par la CLCV (Consommation, logement et cadre de vie) et dévoilée ce matin, le secrétaire d'Etat au Logement aurait tout aussi bien pu cracher en l'air. Au moment de fixer leurs grilles tarifaires, les organismes HLM seraient en effet près des deux tiers (64,87%) à n'avoir tenu aucun compte de ses recommandations.

Voilà de quoi susciter l'incompréhension et l'indignation de la CLCV qui observe une progression moyenne des loyers de 1,33%. Sur les 165 bailleurs sociaux étudiés (soit 20% de la profession et 37,39% du parc immobilier HLM), 49,09% auraient procédé à une augmentation comprise entre 1 et 1,9%. Mieux encore, ils seraient 15,76% à avoir appliqué une hausse de loyer de plus de 2%.

C'est en Bourgogne que l'on constate les plus fortes hausses (2,80% en moyenne), suivie de près par la Champagne-Ardenne (2%) et la Picardie (1,75%). L'Opac de Saône-et-Loire (en Bourgogne) s'attribue même le record de la plus franche progression en appliquant une réévaluation annuelle de ses loyers de 4%.

Selon la CLCV, « les organismes justifient les hausses excessives de loyers par des impératifs financiers » (rénovation, coût d'entretien, instauration de services d'aide à la personne, etc.).

L'association se défend toutefois de pointer du doigt l'ensemble des bailleurs et note ainsi que « 35,15% des organismes ont voté des augmentations de loyers inférieures ou égales à 1%. Parmi eux, certains ont même procédé à un gel des loyers pour 2010, ce qui prouve bien que la hausse annuelle est évitable sans pour autant compromettre la santé financière des organismes ».

Face à une dérive qui menace dangereusement le budget des ménages occupant un bien immobilier HLM, la CLCV propose entre autre que soit mis en place un « gel exceptionnel des loyers pour l'année 2011 » ainsi qu'une « revalorisation des aides personnelles au logement d'au moins 10% afin de rattraper la perte de pouvoir d'achat des locataires ».

Vos réactions

Immobilier - Loyers immobiliers : les organismes HLM bafouent les recommandations du ministre

Noter cet article :

3 2

Par cocag -

l opac agit toujours comme bon lui semble ce n est pas d aujourd hui

Lire la suite

Par le chevalier blanc -

tout cela n'arriverait pas si on soumettait tout le monde à la meme loi : il y a un IRL,
il suffirait que les bailleurs dits "sociaux" le
respectent comme le font les bailleurs privés dits "capitalistes" : les voraces ne sont pas ceux que l'on croit... Il faudrait également regarder de près la façon dont sont gérés organismes HLM (peut etre la Cour des Comptes pourrait elle s'y atteler)

Lire la suite

Ajouter un commentaire

Immobilier - Loyers immobiliers : les organismes HLM bafouent les recommandations du ministre

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page