Immobilier : les loyers s'affichent à la baisse

27/11/2008 à 00:00 - Immobilier - Par - Réagir

Immobilier : les loyers s'affichent à la baisse
Conséquence indirecte d'une crise immobilière couplée à une régression du pouvoir d'achat, les loyers confirment un recul préssenti depuis quelques temps déjà.

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Coup de frein sur les loyers. La crise immobilière a provoqué la chute des prix des biens immobiliers à la vente mais semble également disposée à ne pas épargner les loyers.

En effet, le site Seloger.com publiera très prochainement son baromètre pour le mois de novembre. On y apprend notamment que les loyers demandés pour des biens à la location ont marqué, au cours des trois derniers mois, un net fléchissement. Si les grandes agglomérations françaises ne font pas parties des plus fortes baisses, des villes comme Chambéry (-3,75%), Châlons-en-Champagne (-5,94%) ou encore Tarbes (-3,52%) affichent désormais un recul notable de leurs loyers.

Les grandes villes hésitent encore à pencher vers la baisse mais pourraient bientôt capituler devant le poids de la crise, comme l'indique Jean Perrin, le président de l'Union nationale de la propriété immobilière (UNPI) : « même si les grandes villes résistent encore un peu, nous anticipons une chute des prix de 5 à 10% sur les nouvelles mises en location en 2009 ». Pour l'heure, Lyon présente des loyers en progression de 1,1% alors que Paris, Toulouse et Marseille s'affichent en léger repli de -0,7%, -0,5% et -0,7%.

Si l'attentisme des acheteurs et le gel du prêt immobilier peuvent en partie expliquer le recul des prix à la vente, quelles peuvent donc être les raison de cette baisse des loyers ? Le 15 octobre dernier, la progression de +2,95% de l'IRL (indice de référence des loyers) laissait pourtant entrevoir une hausse prochaine du montant des loyers. Or, un pouvoir d'achat érodé expose de plus en plus de locataires à des défauts de paiement. Ce repli serait donc principalement alimenté par la crainte qu'entretiennent les propriétaires bailleurs face au risque d'impayés. « La baisse de pouvoir d'achat inquiète les propriétaires qui préfèrent maintenir des prix raisonnables. Beaucoup d'entre eux n'appliquent même pas la révision des loyers pour éviter tout problème d'impayés », précise Jean Perrin. René Paillincourt, président de la FNAIM, ajoute qu'il « constate que les loyers des baux en révision sont désormais plus élevés que ceux des nouvelles locations ».

Pour les propriétaires bailleurs, la crise de l'immobilier, celle du crédit et de la finance, ainsi que le pouvoir d'achat en berne des français rendent donc incertaines les éventuelles relocations. Une situation que note le président de l'UNPI : « Ils sont bien souvent obligés de remettre leur logement sur le marché avec un loyer inférieur. Un appartement qui était à 550 euros il y a un an ou deux ne se loue plus que 490 euros aujourd'hui ».

Vos réactions

Immobilier - Immobilier : les loyers s'affichent à la baisse

Noter cet article :

Soyez le premier à donner votre avis.

Ajouter un commentaire

Immobilier - Immobilier : les loyers s'affichent à la baisse

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page