Immobilier : le classement des plus grosses fortunes de France note la crise

17/07/2009 à 12:24 - Immobilier - Par - Réagir

Immobilier : les plus grosses fortunes de France
Immobilier : le classement des plus grosses fortunes de France note la crise

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

La crise ne serait pas le lot du seul français moyen, les grandes fortunes aussi subissent les foudres d'une conjoncture économique actuellement défavorable.

Réalisé par le magasine Challenges, le classement des plus grandes fortunes professionnelles de France démontre clairement qu'aucune couche sociale ne peut se vanter d'être épargnée par la crise. Si elles ne sont évidemment pas à plaindre, une grande majorité d'entre elles affichent pour l'exercice 2009 un patrimoine en net recul par rapport à l'année précédente. Pour Challenges, ce sont « surtout ceux qui avaient bâti leur fortune en empruntant » qui accusent les replis les plus importants. Gérard Mulliez, détenant le groupe Auchan, s'installe en tête de se classement devant Bernard Arnault (LVMH) et Liliane Bettencourt (L'Oreal). Si ce trio de tête cumule plus de 39.650 millions d'euros de patrimoine avec respectivement 15.000, 14.583 et 10.074 millions, il concède toutefois une dévalorisation moyenne de -25%.

Crise de l'immobilier oblige, les professionnels du bâtiment et de l'immobilier présents au sein de ce classement enregistrent les pertes les plus conséquentes.

  • 8ème de cette liste, le groupe minier et métallurgique Eramet, détenu par Romain Zaleski, constate ainsi un repli de -66% de la valeur de son patrimoine (à 3.837 millions d'euros).
  • En 21ème position, Martin Bouygues, dont le groupe représente l'un des acteurs majeurs du marché immobilier neuf, concède une baisse de 33,1% par rapport à 2008 (à 1.948 millions d'euros).
  • Détenant 60% du capital du professionnel du ciment Vicat, Jacques Merceron-Vicat se classe 32ème avec 1.074 millions d'euros de patrimoine, soit un repli de -29,8% par rapport à l'an dernier.
  • Avec plus de 55% de son activité dédiés à la construction, le groupe Fayat accuse un recul de -25% et se positionne au 36ème rang à 900 millions d'euros.
  • Enfin, au 51ème rang des plus grosses fortunes professionnelles de France, l'actionnaire majoritaire du groupe Altarea (foncière dédiée à l'investissement dans les centres commerciaux et les galeries marchandes) affiche un patrimoine évalué à 577 millions d'euros, soit une perte de vitesse de -36,38% sur un an.

Vos réactions

Immobilier - Immobilier : le classement des plus grosses fortunes de France note la crise

Noter cet article :

Soyez le premier à donner votre avis.

Ajouter un commentaire

Immobilier - Immobilier : le classement des plus grosses fortunes de France note la crise

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page