Immobilier : les prix baissent à Paris mais résistent en province

11/09/2014 à 16:04 - Immobilier - Par - Réagir

Immobilier : les prix baissent à Paris mais résistent en province
Immobilier : les prix baissent à Paris mais résistent en province

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Ce jeudi 11 septembre, les notaires (en partenariat avec l'Insee) ont dévoilé leur dernier indice des prix des logements anciens. Un indice qui, après les sensibles baisses observées les trimestres précédents, met en lumière la stabilisation des prix sur ce deuxième trimestre 2014.

Les prix de l'immobilier se stabilisent à l'échelle nationale

Après avoir enregistré à l'échelle nationale de très légères corrections au cours des trimestres précédents (-0,2% au 4ème trimestre 2013 et -0,3% au 1er trimestre 2014), le prix des logements anciens s'est stabilisé sur la période couvrant les mois d'avril à juin (0,0% d'évolution). Si cette stagnation ne vient pas remettre en cause la tendance baissière affichée par les prix en variation annuelle, son impact n'en demeure pas moins bien réel. Sur les douze derniers mois, les prix ont ainsi cédé -1,2% (un repli annuel qui s'établissait à -1,9% au premier trimestre). Dans le détail, entre les 1er et 2ème trimestres, le prix moyen des maisons s'est apprécié de +0,2% (-1,3% sur un an) alors que celui des appartements s'est replié de -0,3% (-1,1% sur un an).

Figure d'exception, Paris s'affiche à la baisse

Si l'on avait jusqu'ici coutume de pointer du doigt la relative résistance des prix de l'immobilier à Paris, force est de constater que ce n'est désormais plus le cas. Si l'on en croit les notaires, après un retour éphémère de la hausse des prix sur les 3 premiers mois de l'année (+0,4%), la tendance baissière est à nouveau de mise dans la capitale (-0,7% en variation trimestrielle), contrastant ainsi avec la sensible progression recensée en province (+0,2). Si certains professionnels de l'immobilier ont récemment fait état d'un prix au mètre carré passant sous la barre des 8000 euros, les notaires établissent celui-ci à 8120 euros.

Immobilier : les ventes se maintiennent

Enfin, sur le front des transactions, l'étude note qu'après "avoir augmenté depuis début 2013, le volume annuel de transactions se stabilise en juin 2014". Au cours des douze derniers mois quelques 735.000 biens immobiliers ont ainsi changé de propriétaires sur l'ensemble du territoire (soit une progression annuelle de 9,2%).

Vos réactions

commentaire(s)

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page