Immobilier : les prix dévissent à Paris

08/10/2014 à 11:52 - Immobilier - Par - Réagir

Immobilier : les prix dévissent à Paris
Immobilier : les prix dévissent à Paris

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Les acheteurs parisiens ont su se montrer patients et ont probablement eu raison. Après avoir cédé du terrain cet été, les prix immobiliers de la capitale ont une nouvelle fois flanché en ce mois de septembre.

Immobilier : les vendeurs contraints de revoir leurs prix

Pointé du doigt pour avoir alimenté l'atonie du marché, l'attentisme dont ont jusqu'ici fait preuve les candidats à l'achat semble pourtant avoir porté ses fruits. Quand un vendeur pressé de céder son bien n'arrive pas à trouver preneur (voir notre article à ce sujet), une seule option s'offre à lui : revoir ses prétentions à la baisse pour proposer un prix enfin susceptible d'attirer les acheteurs potentiels. La correction des prix étant engagée depuis plusieurs mois maintenant et une remontée des taux de crédit n'étant toujours pas à l'ordre du jour, rien d'étonnant donc à ce que les acquéreurs aient repoussé leurs projets d'achat. Bien leur en a pris puisque si l'on en croit une récente publication, les prix de l'immobilier parisien ont accusé en septembre un net fléchissement.

Paris chute à nouveau

Dans les faits, après avoir enregistré un recul de -1,5% entre le 1er juillet et le 31 août, la capitale voit de nouveau ses prix s'ajuster en septembre (-1%). Le mètre carré se négocie désormais en moyenne à 7850 euros, permettant ainsi aux acheteurs d'économiser 80 euros par rapport au mois précédent.

Les clés du marché entre les mains des acheteurs

Taux de crédit au plus bas et baisse des prix (-9,1% depuis juillet 2011) ont donc de quoi raviver les intentions d'achat des parisiens, comme le soulignent justement les auteurs de l'étude. Et pourtant, si « le gain de pouvoir d'achat est majeur et devrait encourager les acheteurs solvables à se décider », la situation semble être toute autre. Dans un tel contexte, « c'est souvent l'inverse qui se produit », explique ainsi MeilleursAgents. « Les acheteurs tergiversent, hésitent, changent d'avis. Nous voyons de plus en plus de signatures repoussées, de promesses annulées par des acheteurs suspicieux et croyant risquer de passer à côté d'une future bonne affaire en achetant tout de suite ».

Vos réactions

commentaire(s)

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page