Immobilier : les prix se stabilisent en Europe

16/10/2014 à 14:35 - Immobilier - Par - Réagir

Immobilier : les prix se stabilisent en Europe
Immobilier : les prix se stabilisent en Europe

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Si en France les prix de l'immobilier ont depuis de longs mois maintenant adopté une orientation baissière, qu'en est-il des autres pays européens ? Une récente étude publiée par Eurostat apporte un élément de réponse en communiquant l'évolution trimestrielle des prix de l'immobilier pour chaque pays européens. Si d'importantes disparités se font jour entre les états, force est toutefois de constater qu'une certaine stabilisation semble globalement être de mise.

Prix de l'immobilier en Europe : entre stagnation et faible progression

A la lecture de l'étude dévoilée le 9 octobre dernier par Eurostat, une première constatation s'impose : en matière d'évolution des prix de l'immobilier Zone euro et Union européenne ne sont pas nécessairement logées à la même enseigne. En effet, l'enquête souligne que « le prix des logements, tel que mesuré par l'indice des prix des logements (IPL), est resté stable dans la zone euro et a augmenté de 1,7 % dans l'UE au deuxième trimestre 2014 par rapport au même trimestre de l'année précédente ».

Entre les 1er et 2ème trimestres 2014, la zone euro (à savoir les 18 pays ayant adopté l'euro comme monnaie nationale) enregistre une progression modérée de ses prix de l'ordre de +0,9%. Une évolution que certains pourraient aisément qualifier de stagnation. Sur cette même période, l'Union européenne (soit 28 pays membres) affiche pour sa part une hausse certes contenue mais somme toute plus marquée de +1,4%.

D'importantes différences au cas par cas

Il ne s'agit toutefois là que de moyennes qui ne doivent pas occulter les importantes disparités existant entre les différents états européens. L'étude révèle ainsi des prix de l'immobilier en très nette progression en Estonie (+14,5 % par rapport au même trimestre un an plus tôt), en Irlande (+12,5 %) ou encore au Royaume-Uni (+10,2 %). Sur le front des baisses, les replis les plus conséquents sont à mettre à l'actif de la Slovénie (-9,8 % en un an), de l'Italie (-4,8 %) et de la Roumanie (-3,8 %). Quant aux prix de l'immobilier français, l'enquête note qu'ils se sont quelques peu ressaisis en progressant de +0,3% d'un trimestre sur l'autre après avoir cédé -1,2% en début d'année. En variation annuelle la tendance reste toutefois baissière puisque les logements français accusent une correction de -1,1% (par rapport au 2ème trimestre 2013).

Vos réactions

commentaire(s)

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page