Immobilier : les prix sont-ils vraiment réalistes ?

10/12/2015 à 11:19 - Immobilier - Par - Réagir

Immobilier : les prix sont-ils vraiment réalistes ?
Immobilier : les prix sont-ils vraiment réalistes ?

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Loin d'être surévalués, les prix de l'immobilier seraient en adéquation totale avec la réalité du marché. C'est en tout cas ce que pensent 40% des français ayant répondu à la dernière étude Logic-Immo / JDN.

Et si le marché immobilier français n'était pas surévalué ?

A en croire bon nombre d'études publiées ces dernières années, le marché immobilier français compterait parmi les plus surévalués, sinon du monde, tout au moins d'Europe. L'assureur Coface a d'ailleurs récemment estimé que celui-ci se positionnait au 6ème rang des marchés les plus chers des états membres de l'OCDE (comptant 34 pays). Si ce genre de classements s'appuie généralement sur une analyse fine à laquelle on peut légitimement se fier, en matière d'immobilier l'important n'est pas ce que proclament les diverses enquêtes mais plutôt ce que pensent réellement les particuliers, et plus précisément les candidats à l'achat. Or, sur la question des prix, les français semblent avoir une toute autre opinion que celle dispensée par les analystes de tout poil. De là à imaginer que les baromètres, notes de conjoncture et autres études de marché n'ont d'intérêt que pour ceux qui les écrivent, il n'y a qu'un pas que nous nous garderont bien de franchir ici.

Des prix de l'immobilier correspondant à la réalité du terrain

Un sondage mené par le JDN et le site Logic-Immo auprès des candidats à l'achat tente de déterminer la façon dont ces derniers perçoivent le marché. Et force est de constater qu'une prétendue surévaluation des prix est bien loin de les préoccuper. Les particuliers envisageant de concrétiser un projet immobilier au cours des 12 mois à venir sont ainsi 39,5% à considérer que les prix actuels sont on ne peut plus réalistes (contre 33,1% un an plus tôt).

La hausse des prix gagne du terrain auprès des français

Concernant l'évolution du marché, les français sont une majorité à miser sur une relative stabilité des prix (49%). Mais, et c'est une première depuis la création de cette étude en 2014, ceux qui anticipent une hausse des prix (28%) sont cette fois-ci plus nombreux que ceux qui tablent sur de nouvelles corrections pour les mois à venir (23%). La récente remontée des prix observée par les notaires dans leur dernière publication (+0,5% au 3ème trimestre) n'est peut-être pas étrangère à ce rapport de force inédit et pourrait même expliquer en partie pourquoi 4 particuliers sur 10 jugent aujourd'hui les prix de l'immobilier réalistes.

Vos réactions

commentaire(s)

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page