Immobilier locatif : la reprise attendue pour 2015

15/10/2014 à 16:10 - Immobilier - Par - Réagir

Immobilier locatif : la reprise attendue pour 2015
Immobilier locatif : la reprise attendue pour 2015

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Manque de terrains disponibles, attentisme des investisseurs et dispositif de défiscalisation qui n'a pas su tenir ses promesses, le secteur de l'immobilier locatif vit actuellement des heures bien sombres. Si les professionnels peinent à se montrer optimistes quant à l'avenir de leur secteur d'activité, ce n'est toutefois pas le cas du Crédit Foncier qui estime que 2015 pourrait bien être l'année de la reprise.

Immobilier locatif : un espoir de relance pour 2015

Mis à mal par un dispositif de défiscalisation Duflot qui n'aura finalement su convaincre ni les investisseurs ni les promoteurs, le marché de l'immobilier neuf pourrait bien profiter avantageusement des récentes décisions gouvernementales pour opérer son rétablissement et ce, dès l'année 2015. Si certains émettront à n'en pas douter des réserves sur la probabilité d'un tel scénario, c'est pourtant celui défendu par le Crédit Foncier. L'établissement bancaire estime en effet que l'instauration d'un nouveau dispositif d'investissement locatif plus souple et surtout plus rentable (le dispositif Pinel), la révision du zonage géographique (utilisé par la loi Pinel mais également pour le calcul d'un prêt à taux zéro) ainsi que des taux de crédit toujours très attractifs, devraient inciter les particuliers à porter un regard nouveau sur l'acquisition d'un logement locatif.

Des taux bas dépend la reprise

De l'avis de la banque, la commercialisation de logements neufs pourrait ainsi bondir de 8% au cours de l'année à venir. Une perspective de reprise qui repose avant tout sur le maintien des taux de crédit immobilier à des niveaux relativement bas. Un maintien qui a les faveurs d'Alain David, directeur adjoint du développement du groupe : « aujourd'hui, on essaie de relancer l'économie à travers des taux d'intérêt bas. Ainsi, en 2015, aux vues de l'évolution de la crise économique et de la position de la Banque Centrale, les taux bas devraient perdurer », note celui-ci.

Vos réactions

commentaire(s)

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page