Immobilier locatif : le palmarès des plaintes

29/01/2015 à 16:45 - Immobilier - Par - Réagir

Immobilier locatif : le palmarès des plaintes
Immobilier locatif : le palmarès des plaintes

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Ce lundi 26 janvier, la Confédération générale du logement a dévoilé son palmarès des plaintes de consommateurs au sein duquel la caution semble cristalliser l'essentiel des litiges.

Les litiges entre locataires et bailleurs se multiplient

Si être locataire est un mode de vie que certains ont délibérément choisi, le fait même d'habiter dans un logement qui ne nous appartient pas et de devoir « cohabiter » tant avec ses voisins que son propriétaire peut se révéler être la source de nombreux litiges potentiels. Passant en revue l'ensemble des plaintes qui lui ont été adressées, la Confédération générale du logement (CGL) vient de publier son classement des litiges les plus fréquents en matière de rapports locatifs. Si ce classement porte sur l'année 2013, l'association de défense des consommateurs constate qu'à l'instar des éditions précédentes, la caution représente le point d'orgue des tensions. Dans le détail, sur l'ensemble de l'année 2013, l'association observe une recrudescence des plaintes de consommateurs dont le nombre aurait bondi de 30% pour s'établir à 2800 (mails et courriers confondus).

Les litiges les plus fréquents

Fort logiquement, le secteur de l'immobilier locatif concentre une grande majorité de ces dernières (75,55% contre 74,02% en 2012) avec une présence non négligeable des plaintes relatives à la caution. Si l'on en croit la CGL, près d'une réclamation sur six (soit 16,01%) aurait pour objet le dépôt de garantie versé par le locataire en début de bail. Suivent ensuite les plaintes liées aux « troubles de jouissance » (9,26%) regroupant notamment les questions d'humidité, d'isolation et d'insalubrité.

La restitution de la caution : un point de tension majeur

Au sujet de la caution, l'association précise que bon nombre des litiges s'articulent autour de sa restitution par le bailleur. Cette proportion devrait toutefois faiblir à l'occasion des prochaines éditions de ce classement puisque si la loi Duflot impose depuis mars 2014 aux propriétaires de rendre la caution aux locataires dans un délai maximum de 2 mois, cette disposition devrait être étude aux baux en cours (dans le cadre de la loi Macron).

Vos réactions

commentaire(s)

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page