Immobilier : Manuel Valls veut simplifier les transactions

08/12/2014 à 16:36 - Immobilier - Par - Réagir

Immobilier : Manuel Valls veut simplifier les transactions
Immobilier : Manuel Valls veut simplifier les transactions

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

A l'occasion du 68ème congrès de la Fnaim, Manuel Valls a plaidé pour une simplification des transactions immobilières, notamment pour les biens en copropriété.

L'immobilier : plus que jamais une priorité

La relance passera avant tout par la simplification, tel est le credo désormais martelé par le gouvernement en ce qui concerne le secteur de l'immobilier. A l'heure où le marché peine à se relancer et où la construction s'enfonce chaque jour un peu plus dans la crise, la 68ème édition du congrès de la Fnaim accueillait ce lundi des invités de marque. Accompagné de Sylvia Pinel, la ministre du Logement, Manuel Valls a donc tenté, sinon de convaincre, tout au moins de rassurer les quelques 3000 professionnels présents pour l'occasion. Le Premier ministre a réaffirmé tout l'intérêt porté par le gouvernement à l'immobilier, ce « secteur de l'économie différent des autres car présentant un enjeu fondamental de société ».

La relance passe par la simplification

Faisant écho aux nouvelles mesures dévoilées la semaine dernière par Sylvia Pinel, Manuel Valls a principalement rappelé la nécessité de simplifier chaque aspect de l'immobilier, s'attardant plus particulièrement sur la question des transactions de biens en copropriété. Alors que la loi Alur du 24 mars 2014 espérait accroître la protection des acquéreurs en obligeant les vendeurs à leur remettre un nombre de documents toujours plus conséquent, cette disposition pourtant louable a rapidement dévoilé son côté sombre : celui d'allonger les délais de transactions. Or, face à l'urgence de la situation, le gouvernement entend désormais rectifier le tir. Annonçant un recours aux ordonnances pour rendre effectives les diverses mesures de simplification dévoilées précédemment, Manuel Valls a fait part de son intention de « lever toutes les incertitudes qui allongent les processus de décision, et qui retardent les mises en oeuvre de projets ». Reprenant le concept d'un secteur de l'immobilier tourné vers le numérique (concept déjà évoqué par la ministre du Logement jeudi dernier), le Premier ministre a ainsi précisé que « l'une des évolutions envisagées, consistera à sécuriser la remise des documents par voie dématérialisée ».

Relancer la construction : une tâche de grande ampleur et de longue haleine

S'il entend alléger les différentes procédures immobilières du poids d'une complexité handicapante, le Premier ministre n'en a pas moins occulté l'ampleur de la tâche qui attend le gouvernement. « Nous sommes encore loin de l'objectif fixé. Pour que la construction redémarre pleinement il faut que l'ensemble de la chaîne du logement se développe. Pas d'achats neufs sans possibilité de revendre des logements anciens ; pas de reprise de l'investissement locatif sans visibilité sur les conditions de location ; pas de travaux d'amélioration notamment en matière d'efficience énergétique sans préparation des décisions de copropriété ni définition d'un cap pour la conduite des travaux ». Les professionnels sont désormais prévenus, devant l'urgence de la situation ils leur faudra faire preuve de patience.

Vos réactions

commentaire(s)

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page