Le ministère de l'Ecologie confirme le malaise de l'immobilier

28/05/2009 à 00:00 - Immobilier - Par - Réagir

Immobilier neuf : des ventes en baisse
Le ministère de l'Ecologie confirme le malaise de l'immobilier

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

En matière d'immobilier, cette dernière semaine du mois de mai s'avère décidément chargée en terme de publications et autres notes de conjonctures. Ce jeudi 28 mai, le ministère de l'Ecologie apporte de l'eau au moulin de ceux qui prévoyaient une pérennité de la crise immobilière en 2009.

Les notaires de Paris Ile-de-France annonçaient hier après midi une chute des transactions dans leur région de plus de 40% sur le 1er trimestre 2009 (en variation annuelle), confirmant ainsi l'influence encore important de la crise sur le marché immobilier. S'il s'agit essentiellement de logements anciens, l'immobilier neuf se révèle également fortement impacté sur les 3 premiers mois de l'année. C'est ce qu'observe le ministère de l'Ecologie qui présente ce matin une baisse de 5% des ventes de logements neufs par rapport au 1er trimestre 2008 sur l'ensemble du territoire. Le nombre des permis de construire déposés fléchit également de façon conséquente entre les mois de février et avril 2009 (-26,1%).

Si les promoteurs immobiliers enregistrent donc un recul de leurs ventes de près de 5% par rapport à la même période l'année dernière, cette baisse doit toutefois être relativisée. Les quelques 25.000 logements neufs vendus au 1er trimestre représentent en effet une progression de 10.000 biens immobiliers en comparaison des chiffres relevés sur le dernier trimestre 2008. Doublement du prêt à taux zéro pour les primo-accédants et effet bénéfique du dispositif de défiscalisation Scellier expliquent en partie ce rebond observé par le ministère de l'Ecologie, de l'Energie, du Développement Durable et de l'Aménagement du Territoire.

Un rebond qui vient en outre confirmer le « frémissement » du marché immobilier observé tant par la FNAIM (hausse de +3% des prix de vente de l'ancien en avril) que les notaires (estimation d'une baisse du volume de vente de 33% en avril contre 40% pour le 1er trimestre).

Stagnation du côté des mises en vente, les promoteurs immobiliers ont ainsi lancé sur le marché 15.579 biens au cours du 1er trimestre (15.281 au cours des 3 derniers mois 2008). Un chiffre qui apparaît toutefois en fort recul par rapport aux mises en vente effectuées sur le 1er trimestre 2008 (-45,9%), signe des difficultés rencontrées tout au long de l'année par la profession. « Le niveau des ventes étant supérieur à celui des mises en vente au premier trimestre 2009, l'encours de logements proposés à la vente se réduit sensiblement par rapport au quatrième trimestre 2008 : il passe de 110.000 à 97.000 logements », précise le ministère de l'Ecologie dans son communiqué.

Vos réactions

Immobilier - Le ministère de l'Ecologie confirme le malaise de l'immobilier

Noter cet article :

Soyez le premier à donner votre avis.

Ajouter un commentaire

Immobilier - Le ministère de l'Ecologie confirme le malaise de l'immobilier

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page