Immobilier : les étudiants interpellent le gouvernement au sujet du logement

27/08/2009 à 10:30 - Immobilier - Par - Réagir

Immobilier : pas assez de logements étudiants
Immobilier : les étudiants interpellent le gouvernement au sujet du logement

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

La rentrée universitaire approchant à grands pas, la recherche d'un logement s'intensifie pour les derniers retardataires. Entre pénurie d'offres et difficultés financières, le logement s'adjuge une nouvelle fois la première place au sein des préoccupations des étudiants.

Interrogée il y a quelques jours par le journal Le Figaro, Valérie Pécresse, ministre de l'Enseignement Supérieur, assurait que le gouvernement avait bel et bien pris la mesure du problème. « Nous partions de très loin. En 2004, le rapport Anciaux chiffrait la pénurie à 120 000 logements. L'État avait pris du retard par rapport aux objectifs, et c'est pourquoi nous avons donné un coup d'accélérateur », faisait-elle observer avant d'annoncer l'ouverture pour cette année scolaire de près de 25 résidence universitaires et la création de quelques 30.000 chambres sur les 3 dernières années.

Et pourtant, sur le terrain, les étudiants n'ont souvent d'autres choix que de se rabattre vers le parc immobilier locatif privé bien plus onéreux. Une situation que dénoncent aujourd'hui deux organisations étudiantes : l'UNI et l'UNEF.

Pour l'Union nationale des étudiants de France (Unef), « les étudiants sont les grands oubliés des mesures anticrises du gouvernement ». Un gouvernement qui, pour l'organisation, « ne s'est pas donné les moyens de respecter les engagements de l'Etat en matière de construction de logements étudiants ». Quand Valérie Pécresse fait état de 8.400 transformations de biens immobiliers en chambres étudiantes et de 3.600 constructions neuves en 2009-2010, l'Unef quant à elle constate qu'il s'agit là de chiffres ne permettant pas d'atteindre les objectifs fixés en 2004 par le rapport Anciaux (à savoir 7.000 rénovations couplées à la création de 5.000 nouveaux logements neufs chaque année jusqu'en 2014). « Les 3.600 constructions nouvelles en 2009 annoncées fièrement par Mme Pécresse sont en deçà des engagements de l'Etat », observe l'Unef.

Sur le plan des propositions, les étudiants ne manquent décidément pas d'idées. Si l'Unef évoque la nécessité d'une « revalorisation de 10% du montant des aides au logement » ou encore l'exonération de la taxe d'habitation pour les étudiants, l'Uni de son côté préconise de promouvoir le système de colocation, de réhabiliter les casernes militaires mais également de mettre en oeuvre la « construction de logements modulaires en conteneurs ».

Vos réactions

Immobilier - Immobilier : les étudiants interpellent le gouvernement au sujet du logement

Noter cet article :

Soyez le premier à donner votre avis.

Ajouter un commentaire

Immobilier - Immobilier : les étudiants interpellent le gouvernement au sujet du logement

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page