Immobilier : Sarkozy dévoile son plan de relance

28/11/2008 à 00:00 - - Par - Réagir

Immobilier : plan de relance dévoilé
Immobilier : Sarkozy dévoile son plan de relance

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

En déplacement à Meaux, Nicolas Sarkozy s'est exprimé ce matin (11h30) sur la « Politique de soutien au logement » qui sera prochainement mise en place par le gouvernement.

« Le logement est l'un des secteurs d'activité qui souffre le plus de la crise mondiale », déclare-t-il avant d'évoquer les troubles immobiliers américains et espagnols afin de justifier les diverses mesures qu'il s'apprête à annoncer : « les erreurs qu'on fait les autres, je voudrais qu'on ne fasse pas les mêmes ». Avant toute chose, le Chef de l'Etat est revenu sur les caractéristiques et les excès du marché immobilier français au cours de ces dix dernières années, rappelant « la déconnection totale entre les prix de l'immobilier et les revenus des français ». « Un secteur où les prix ont doublés en 10 ans est un secteur en crise », précise-t-il.

Un peu plus tôt ce matin, en marge de son discours, le Président de la République accompagné de Christine Boutin, ministre du Logement, inaugurait un chantier du promoteur immobilier Kaufman and Broad. Un programme de 400 logements en VEFA (vente en l'état futur d'achèvement) dont l'Etat s'est porté acquéreur au travers de la SNI, la filiale de la Caisse des dépôts (dans le cadre des 30.000 biens immobiliers neufs que l'Etat s'est engagé à acheter aux promoteurs). « Les logements et programmes qu'on ne met pas en place aujourd'hui, on le paiera dans 5 ans », a estimé Nicolas Sarkozy, soutenant ainsi l'essor de nouveaux biens immobiliers neufs. Si l'Etat aide les promoteurs, il ne le fait pas gratuitement et s'attend à une baisse notable des prix pratiqués : le Président évoque un rabais de -20%... Un recul tarifaire que le gouvernement veut étendu aux biens acquis par les particuliers. « Nous attendons la baisse des prix car la meilleure façon de relancer le secteur c'est que les prix redeviennent attractifs », lance-t-il.

Les communes françaises sont elles aussi à la fête puisque Nicolas Sarkozy annonce que les terrains de l'Armée, libérés dans le cadre de la nouvelle carte militaire, leur seront donnés gratuitement... sous réserve d'une clause de retour.

Dans le sillage du Grenelle de l'environnement, le Président souhaite faire la part belle au développement durable au sein de l'immobilier. « Toutes les constructions neuves devront répondre aux normes de basse consommation dès 2020 », indique-t-il avant d'ajouter qu'à compter de 2009, prêt à taux zéro et réduction d'impôt sur les intérêts d'un prêt immobilier seront étendus à chaque construction neuve respectant ces normes.

Sur la question de la crise du crédit, le Président ne s'est pas montré tendre avec les banques : « ce n'était pas la peine de prêter n'importe comment à n'importe qui hier si c'est pour ne plus prêter aujourd'hui » ! Réprouvant les garanties toujours plus importantes demandées par les banques pour l'obtention d'un emprunt (et notamment d'un crédit immobilier), Nicolas Sarkozy a donc engagé la garantie de l'Etat. Afin que les revenus modestes aient accès au crédit, le prêt à l'accession sociale est donc élargi à 60% des ménages français (20% autrefois). Le prêt Pass Foncier (financement employé dans le cadre de la maison à 15 euros imaginées par Christine Boutin) devrait également pouvoir être appliqué à l'achat d'un appartement.

Concernant les problèmes liés au manque de place en HLM, le Chef de l'Etat annonce que, dès le 1er janvier 2009, le plafond de revenus permettant d'avoir accès à un logement HLM sera placé au niveau de celui de 1997. Si ledit revenu venait à représenter plus de deux fois ce montant plafond, le locataire se verrait alors proposer un contrat de location d'une durée de 3 ans non renouvelable.

En guise de conclusion, Nicolas Sarkozy a tenu à rappeler que le logement constituait encore un « objectif politique majeur ». « La propriété est le rêve de nombreuses familles, il faut que tout soit fait pour qu'il se concrétise ».

Vos réactions

- Immobilier : Sarkozy dévoile son plan de relance

Noter cet article :

Par Alfred -

En clair, il s'agit de sauver ses congénères de la faillite, en faisant acheter par les contribuables, au prix fort, les maisons invendables de KetB...

Lire la suite

Par bogi57 -

Les taux de crédits et la TVA ont bon dos pour la relance du logement. C'est les prix de ventes qu'il faut casser.

Ma maison a une valeur de 300 000€ et elle ne les vaut pas. Je l'ai payer il y a 22 ans 300 000 Francs.

Nos enfants ne peuvent plus acheter ou louer sans se saigner à vif au niveau pécunier. Les prix doivent êtres divisés par 3 pour être attractifs. Je m'en fout que ma maison vaut 3 fois moins car c'est un toit qu'il nous faut pas un placement. Tout cela est de la faute des spéculateurs qui ce sont mis des milliard sur leurs comptes en faisant gonfler les prix en prétextant le peu d'offres par rapport à le demande. Aujourd'hui des milliers de logements sont vides et des milliers de personnes sont à la rue ou saignées sur leur pouvoir d'achats.

STOP A LA SPECULATION UN LOGEMENT POUR TOUS A DES PRIX RAISONNABLE.

Il faut interdire de spéculer sur le logement. C'est un droit universelle de se loger comme pour manger.

Lire la suite

Par goldhenn -

l'état achète ce qui est inachetable par les particuliers, faute de crédit, de moyen et d'envie. ces logements seront utiles à ceux qui veulent se loger.
Ne rien faire eut été pire.

Lire la suite

Ajouter un commentaire

- Immobilier : Sarkozy dévoile son plan de relance

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page