Immobilier : qui sont les français les mieux lotis ?

13/05/2014 à 16:32 - Immobilier - Par - Réagir

Immobilier : qui sont les français les mieux lotis ?
Immobilier : qui sont les français les mieux lotis ?

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Parisiens, Auvergnats, Normands, Provençaux, Rhônalpins, face à des prix de l'immobilier qui n'affichent pour l'heure qu'une correction mesurée qui sont les français les mieux lotis ? C'est ce qu'à voulu savoir le magazine Paris-Match en publiant une infographie dévoilant la capacité d'achat des ménages en fonction de leur région.

Immobilier : les disparités régionales résumées en une infographie

A en croire les notaires, au cours de l'année 2013 les prix de l'immobilier ne se seraient repliés que de 1,7%. Si ce chiffre reflète l'évolution du marché sur l'ensemble du territoire, d'importantes disparités régionales continuent toutefois d'être observées. Ce sont ces différences de traitement entre les candidats à l'achat que le magazine Paris-Match a souhaité mettre en lumière dans une récente infographie. Concrètement, l'équipe de Datamatch s'est appuyée sur les transactions recensées par le réseau d'agences Century 21 ainsi que sur les chiffres des notaires pour déterminer la surface qu'un particulier peut espérer acheter avec un budget de 100.000 euros.

Les régions qui sourient aux acheteurs

Si l'on prête foi aux résultats de cette étude, le Limousin semble s'affirmer comme la région la plus favorable aux acheteurs potentiels. En effet, en dépit de prix de l'immobilier en hausse de +9,9% sur 5 ans, un budget de 100.000 euros permet à ces derniers de devenir les heureux propriétaires d'un bien de 81,5 m². Suivent ensuite l'Auvergne (77 m² avec une évolution de +1% sur 5 ans), la Bourgogne (76,5 m² et -4,7% sur 5 ans) et la Champagne-Ardenne (72 m² et +1,4% sur 5 ans).

Prix de l'immobilier : la plus forte baisse

Dans le ventre mou de ce classement (8ème position avec 63 m²), la Haute-Normandie se distingue toutefois en affichant la baisse la plus significative. Si les prix de l'immobilier ont progressé de 14,9% au cours de ces dix dernières années, sur les cinq dernières années le mouvement de repli s'établit en effet à -9,1%.

Les régions les plus chères

Enfin, région PACA (28,5 m²), Ile-de-France (30,5 m²) et Rhône-Alpes (37,5 m²) ferment la marche en présentant une progression des prix sur 5 ans de respectivement +13% (2562 euros le m² en 2013 à Marseille), +12% (2618 euros à Lyon) et +15,2%. Quant à Paris, la capitale fait toujours figure d'exception immobilière où 100.000 euros suffisent tout juste à acheter un studio de 12 m² (+30,1% sur 5 ans soit 8190 euros le m² en 2013).

Vos réactions

commentaire(s)

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page