Immobilier : Nicolas Sarkozy détaille ses propositions

18/04/2012 à 11:10 - Immobilier - Par - Réagir

Immobilier : Sarkozy détaille ses propositions
Immobilier : Nicolas Sarkozy détaille ses propositions

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Les professionnels du bâtiment attendaient cette rencontre avec impatience et ils n'ont pas été déçus. Mardi 17 avril, le président-candidat Nicolas Sarkozy a rencontré les entrepreneurs au siège de la Fédération Française du Bâtiment pour leur détailler et expliquer son programme pour l'immobilier et le bâtiment.

Coup dur pour les professionnels de l'immobilier, Nicolas Sarkozy a annoncé la fin des aides fiscales à l'investissement locatif comme le dispositif Scellier. 2012 sera bel et bien la dernière année pour le Scellier et aucun dispositif ne viendra le remplacer. Pour le président de la République, il faut « se désintoxiquer de la drogue des niches fiscales et des financements publics ». Il a rappelé que le gouvernement avait dépensé « 40 milliards d'euros par an de financement public pour le logement », un investissement qui selon Nicolas Sarkozy n'a fait qu'entretenir une bulle de l'immobilier.

« Nous somme le seul pays au monde où, après quatre ans de crise, les prix de l'immobilier continuent à augmenter », a-t-il déclaré devant les entrepreneurs. « On essaie de solvabiliser la demande par des mesures comme le PTZ Plus, mais cela amène un surcroît d'argent dans le secteur et une bulle spéculative ».

Outre une nouvelle chasse aux niches fiscales, le président-candidat a développé les propositions qui figurent dans son programme de campagne. Pour augmenter l'offre de logement, indispensable pour faire baisser les prix de l'immobilier, Nicolas Sarkozy a prôné de nouvelles réformes de l'urbanisme comme celle qu'il a entreprise en majorant de 30% les droits à construire. Il souhaite simplifier les normes de construction pour mettre fin au millefeuille de normes obligatoires qui pénalisent les entrepreneurs.

Le candidat UMP est également revenu sur la mise à disposition des terrains de l'Etat, qu'il ne souhaite plus vendre mais donner aux collectivités locales pour qu'elle y construise des logements. Pour que l'Etat s'y retrouve, il percevra un intéressement sur les prix de ventes des nouveaux logements. Toujours pour libérer du foncier, le chef de l'Etat a réitéré sa proposition d'inverser les plus-values sur les terrains constructibles non bâtis. Il s'agit d'une taxation qui s'accroît avec la durée de détention des terrains afin que le propriétaire le vende plus rapidement.

Enfin, Nicolas Sarkozy a confirmé sa nouvelle position concernant un possible encadrement des loyers, comme celui qui existe en Allemagne. Les locataires qui constateront que leur loyer est supérieur de 20% à celui du loyer de marché pourront attaquer leur propriétaire bailleur en justice pour réclamer une baisse.

Les professionnels du bâtiment se sont dits satisfaits du discours du président-candidat. Ils se montrent tout de même inquiets concernant la suppression des aides fiscales de l'Etat pour le logement.

Vos réactions

Immobilier - Immobilier : Nicolas Sarkozy détaille ses propositions

Noter cet article :

Soyez le premier à donner votre avis.

Ajouter un commentaire

Immobilier - Immobilier : Nicolas Sarkozy détaille ses propositions

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page