Immobilier : Sylvia Pinel vole au secours des plus fragiles

10/06/2014 à 11:02 - Immobilier - Par - Réagir

Immobilier : Sylvia Pinel vole au secours des plus fragiles
Immobilier : Sylvia Pinel vole au secours des plus fragiles

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Si le développement du parc immobilier apparaît comme l'une des priorités du gouvernement, encore faut-il que les logements nouvellement créés soient accessibles au plus grand nombre. Dans cette optique, Sylvia Pinel a affirmé sa volonté de proposer aux ménages les plus fragiles près de 2000 logements abordables pour cette seule année 2014.

Sylvia Pinel mise sur les logements très sociaux

La semaine dernière, à l'occasion de l'assemblée générale des entreprises sociales de l'habitat, la ministre du Logement, Sylvia Pinel, a lancé un appel à projets afin que quelques 2000 logements à loyer extrêmement bas puissent sortir de terre d'ici à la fin de cette année (puis 3000 chaque année à compter de 2015). Baptisé "PLAI adapté - Prêt locatif aidé d'intégration adapté", le dispositif doit permettre, si l'on en croit le communiqué de presse publié par le ministère, "accélérer et amplifier la construction de logements sociaux adaptés à tous, dans les territoires où il y a des besoins". Pour le ministère, il s'agit donc de venir en aide "aux personnes confrontées à des difficultés financières et sociales" (affichant des revenus n'excédant pas 1000 euros par mois) en leur proposant d'occuper un logement pour un loyer 20% inférieur aux tarifs en vigueur pour les logements sociaux.

Une initiative nécessaire qui appelle à la vigilance

Prenant place au sein du plan pluriannuel de lutte contre la pauvreté et pour l'inclusion sociale du 21 janvier 2013, cette initiative n'est pas une première puisqu'un précédent appel à projet (lancé en octobre 2013) a d'ores et déjà démontré que "ce programme répond à une attente importante des territoires", débouchant ainsi sur la programmation de 623 logements très sociaux.

Soulignant la nécessité d'offrir ce type de logements aux plus défavorisés, Sylvia Pinel entend se montrer particulièrement attentive à la bonne marche de ce projet. "Je resterai ferme et vigilante sur l'application du seuil de 25% de logements sociaux fixés par la loi SRU, ainsi que sur la mise en œuvre de certains programmes de logements qui seraient aujourd'hui retardés ou remis en causes dans certaines communes", a ainsi prévenu la ministre.

Vos réactions

commentaire(s)

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page