Immobilier : polémique autour du logement HLM loué par Georges Tron

24/03/2010 à 11:31 - Immobilier - Par - Réagir

Immobilier : Un secrétaire d'Etat logé en HLM
Ministère du Budget, des comptes publics, de la fonction publique et de la réforme de l'État

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Il n'aura pas fallu patienter longtemps avant qu'une première polémique vienne perturber le remaniement ministériel orchestré ce lundi 22 mars 2010. Deux petits jours après sa nomination, Le Canard Enchainé accuse le nouveau secrétaire d'Etat à la Fonction Publique, Georges Tron, d'occuper un logement HLM en plein coeur de Paris.

Un appartement de 118 mètres carrés, dans le XVème arrondissement de la capitale, pour un loyer mensuel de 1.200 euros, tel est, si l'on en croit Le Canard Enchainé, le bien immobilier qu'occuperait actuellement Georges Tron. L'affaire n'est certes pas récente mais l'occasion était sans doute trop belle pour que le journal satirique ne vienne pas profiter d'un remaniement ministériel qui a vu entrer au sein du gouvernement François Baroin (ministre du Budget), Georges Tron (à la Fonction Publique) et Marc-Philippe Daubresse (ministre de la Jeunesse et des Solidarités actives).

Fin 2007, alors député de l'Essonne, Georges Tron avait déjà du essuyer une attaque en règle de la part d'élus locaux au sujet de l'utilisation de ce logement HLM. Un bien immobilier à loyer modéré appartenant à la société HLM Domaxis et que le député loue depuis 1992. Se défendant d'être assimilé à Jean-Paul Bolufer (le directeur de cabinet de Christine Boutin, alors ministre du Logement, avait du démissionner à la suite de révélations sur son appartement HLM de 190m² loué 1.197 euros par mois), Georges Tron a immédiatement démenti les accusations portées par Le Canard Enchainé. « Il ne s'agit évidemment pas d'un appartement HLM mais d'un appartement ILN (Immeuble à Loyer Normal), ce qui signifie qu'il n'y a aucun système de conventionnement, aucun seuil, ni plafond de loyer à l'entrée dans les lieux », a-t-il fait savoir par voie de communiqué.

Balayant d'un revers de main le prétendu loyer de 1.200 euros dont fait mention le journal, le nouveau secrétaire d'Etat à la Fonction Publique annonce payer un loyer mensuel de 1401,88 euros hors charge. « Cela laisse clairement apparaître un montant loyer plus charges de 1.993,51 euros mensuel », précise-t-il.

L'histoire d'amour entre politiques et logements HLM continue donc de susciter les plus vives polémiques. Outre Georges Tron aujourd'hui et Jean-Paul Bolufer en 2007, l'actuelle ministre du Logement,Benoist Apparu, avait également du s'expliquer, début 2008, sur son occupation d'un bien immobilier à caractère social (un appartement de 45m² dans le IVème arrondissement de Paris loué pour 660 euros par mois). Interrogé sur un déménagement jugé discret, Benoist Apparu avait s'était alors expliqué dans les colonnes du Parisien : « J'ai pris les devants. Je n'étais pas dans l'illégalité. A l'époque, lorsque j'en ai pris possession, il y a une dizaine d'années, j'avais un petit salaire, correspondant aux conditions de ressources exigées. Depuis, je suis devenu député pour la première fois en juin dernier, et mes revenus ont évolué. J'ai donc décidé de résilier le bail il y a trois semaines ».

Vos réactions

Immobilier - Immobilier : polémique autour du logement HLM loué par Georges Tron

Noter cet article :

Soyez le premier à donner votre avis.

Ajouter un commentaire

Immobilier - Immobilier : polémique autour du logement HLM loué par Georges Tron

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page