Immobilier : vente record pour Icade, loyer exorbitant pour ses locataires

16/11/2009 à 12:38 - Immobilier - Par - Réagir

Immobilier : vente record et polémique pour Icade
Immobilier : vente record pour Icade, loyer exorbitant pour ses locataires

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

En annonçant une vente record de logements, Icade se paie cette semaine les honneurs des journaux français. S'il s'agit là d'une transaction historique en France, bon nombre des locataires de la société foncière se seraient pourtant bien passés d'une telle médiatisation.

Les tractations entre la foncière Icade et la Société nationale immobilière (SNI) allaient bon train depuis le 30 juin 2009, elles se sont finalement conclues, nous annonçait-on ce matin, par la plus grosse vente immobilière jamais enregistrée en France (accord signé en date du 13 novembre dernier). Au total, ce sont quelques 25.0000 logements (soit près de 81% du portefeuille immobilier du groupe) qui devraient être cédés par Icade à la SNI, filiale de la Caisse des dépôts et des cotisations. Rappelons qu'Icade était elle aussi une antenne de la Caisse des dépôts jusqu'à sa privatisation il y a 3 ans. Si l'on ne connaît pas encore le montant global de la transaction, Icade n'hésite déjà pas à parler de 600 millions d'euros de plus-value fiscale. Une première cession de près de 4.000 logements avait déjà été effectuée début 2009, « Icade aura donc vendu en bloc en 2009 et 2010 pour plus de 2 milliards d'euros d'actifs, soit 29 452 logements ».

Une vente record qui n'échappe pas aux critiques provenant tant de certains élus que de particuliers. De nombreux maires d'Ile-de-France (région où sont localisés la majorité des logements concernés) n'hésitent ainsi pas à pointer du doigt « l'opacité dans laquelle se déroule cette vente », une vente concernant des biens immobiliers « construits sur des fonds publics ».

Du côté des particuliers, la grogne monte dans le Val-de-Marne. Loin de l'impressionnante plus-value réalisée par Icade, entre 600 et 800 locataires de logements HLM (gérés par Icade) vont quant à eux devoir s'acquitter d'un loyer encore plus élevé. Après sa privatisation, la société foncière Icade avait en effet décidé d'augmenter les loyers de certains de ses logements de plus de 50%. Une augmentation qui devait initialement s'échelonner sur 6 ans mais que les locataires ont dès le départ refusé de payer. Icade a donc saisi, il y a 2 ans, les tribunaux d'instance de Saint-Maur et de Villejuif qui viennent il y a peu de donner raison à la société immobilière. Les locataires récalcitrants affichant en grande majorité des revenus modestes sont donc désormais sommés de verser près de 1.200 euros de loyer mensuel.

« La note est lourde. Il est malheureusement prévisible que beaucoup de ces locataires ne pourront pas payer ! », avoue Michel Mittenaere, président de la Confédération nationale du logement 94. Une facture d'autant plus pesante que les locataires devront également régler les frais des diverses expertises effectuées au cours de cette affaire, soit 400 euros supplémentaires. Juriste à la Confédération nationale du logement 94, Marie-Claude Garcia ne décolère pas : « C'est une honte. Ces expertises n'ont même pas été demandées par les locataires ! On fait payer les plus faibles ». De son côté, Icade aurait déjà exempté quelques 40 locataires. « Nous étudierons les dossiers les plus difficiles, ceux qui bénéficient d'aide au logement, au cas par cas. Nous serons pragmatiques », précise la foncière.

Vos réactions

Immobilier - Immobilier : vente record pour Icade, loyer exorbitant pour ses locataires

Noter cet article :

Soyez le premier à donner votre avis.

Ajouter un commentaire

Immobilier - Immobilier : vente record pour Icade, loyer exorbitant pour ses locataires

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page