Immobilier : vers une hausse imminente des frais d'agence ?

10/09/2014 à 11:56 - Immobilier - Par - Réagir

Immobilier : vers une hausse imminente des frais d'agence ?
Immobilier : vers une hausse imminente des frais d'agence ?

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Que les candidats à la location se tiennent prêt, à partir de la semaine prochaine les frais d'agence seront officiellement plafonnés. Si cette disposition de la loi Alur devrait permettre à certains d'entre eux de réaliser de substantielles économies, d'autres en revanche risquent fort de voir la facture dont ils doivent s'acquitter être revue à la hausse.

Les frais d'agence plafonnés dès ce lundi

Après avoir été décidé dans le cadre de la loi Alur (loi pour l'accès au logement et un urbanisme rénové) et avoir fait l'objet d'un décret publié début août, le plafonnement des frais d'agence pour les locations entrera en vigueur dès ce lundi 15 septembre. Si cette mesure avait suscité de vives réactions lors de son parcours législatif (notamment de la part des professionnels de l'immobilier), il pourrait bien en être de même après sa mise en application. En effet, force est de constater que les futurs locataires ne seront pas tous logés à la même enseigne.

Relevant d'une volonté somme toute louable d'alléger la facture des locataires, cet encadrement des honoraires d'agence pourrait en pratique leur réserver quelques surprises. Le décret stipule qu'au lieu du traditionnel mois de loyer, les candidats à la location auront désormais à s'acquitter de frais d'agence plafonnés à 12 euros par mètre carré en zone très tendue (Paris et sa banlieue), 10 euros en zone tendue (les grandes agglomérations par exemple) et 8 euros sur le reste du territoire (3 euros s'ajoutant à ces seuils pour l'établissement de l'état des lieux).

Locataires : entre rire et larmes

Or, si les locataires parisiens y trouveront aisément leur compte en observant leurs frais d'agence (pour un 25 mètres carrés) passer de 750 à 300 euros, ceux dont la location se situe en zone "détendue" devraient quelque peu déchanter. Ainsi, pour un appartement de 60 m² loué à Rennes, les honoraires de l'agence pourront grossir de 110 euros et s'établir à un maximum de 660 euros. Plus impressionnant encore, le magazine 60 millions de consommateurs révèle qu'un locataire souhaitant loger dans une maison de 80 m² située dans les Vosges pourra avoir la désagréable surprise de voir ses frais d'agence passer de 336 euros à 880 euros.

Vos réactions

commentaire(s)

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page