Indice des Notaires - Insee : la chute tant attendue

01/06/2012 à 15:46 - Immobilier - Par - Réagir

Indice des Notaires - Insee : la chute tant attendue
Indice des Notaires - Insee : la chute tant attendue

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Ce jeudi 31 mai 2012, la parution du dernier indice Notaire-Insee des prix de l'immobilier ancien a officialisé la baisse des prix du marché.

Un indice trimestriel qui révèle une baisse de 0,7% entre janvier et mars 2012 et vient confirmer ce même recul déjà constaté au dernier trimestre 2011. Une amorce accueillie avec soulagement mais encore insuffisante pour pallier une hausse de 1,3% sur l'année.

Le recul observé par les notaires est en grande partie dû au durcissement des conditions d'emprunt immobilier et à la fin des dernières mesures fiscales (en attendant une éventuelle loi Repentin). De primo-accédant il n'est désormais quasi plus question tant les banques ont désolvabilisé ce type d'acquéreur. Fait révélateur d'une chute de moral des français, les prix de l'immobilier parisien sont enfin enclins à la baisse avec un recul de 1,1% au premier trimestre 2012. Ce léger recul (comparé à la hausse de 7% sur les douze derniers mois) permet toutefois au prix moyen du mètre carré de s'établir à 8260 euros fin mars contre 8380 fin décembre.

Parallèlement aux observations des notaires, l'agence de notation Standard & Poor's table sur une baisse de 15% d'ici fin 2013. Une prévision qui se voie pondérée par la FNAIM ou ORPI qui n'envisagent pas de recul au delà de 5%. Century 21 reste pour sa part convaincu d'une stabilité des prix voire d'une légère augmentation.

Des avis divergents qui traduisent une réalité géographique disparate en matière de hausse ou baisse des prix. En effet la hausse de 1,3% sur un an est en grande partie due à la frénésie du marché en Ile de France avec +5,4% sur la même période.

La décrue serait donc plus révélatrice en province et plus particulièrement sur les ventes de maisons. Ces dernières enregistrent une baisse des prix de 1,4% tandis que les appartements continuent d'augmenter de 1,4%. Reste à savoir à quel moment cette baisse tant attendue par les investisseurs contaminera enfin les appartements anciens. Les effets de la campagne présidentielle conjugués aux mesures d'encadrements des loyers n'ont fait que prolonger un attentisme aujourd'hui de rigueur.

Cet attentisme semble également gagner enfin une région Ile de France jusqu'ici épargnée, Selon les notaires « offre et demande peinent désormais davantage à se rencontrer ». La région aurait donc atteint sa vitesse de croisière à en croire ces derniers indices. Une analyse qui ne semble pourtant pas concerner certains arrondissements stratégiques de Paris, le VI et VII affichant encore des montants au delà des 10 000m2.

L'indice Notaire-Insee vient donc confirmer pour le premier trimestre une décrue générale dans le secteur immobilier à laquelle s'ajoute, pour le logement neuf, un recul de 14,5% des ventes.

Vos réactions

Immobilier - Indice des Notaires - Insee : la chute tant attendue

Noter cet article :

5 2

Par MP -

Le recul envisagé de 5% par ORPI/FNAIM concerne 2012, S&P parle de 15% pour 2012/2013.
Les notaires tablent sur -5% à -10% si les taux ne ré-augmentent pas.

Lire la suite

Par Indépendance Royale -

Espérons que cette baisse aura un bon impact sur l'ouverture de nouvelles maisons de retraites.

Lire la suite

Ajouter un commentaire

Immobilier - Indice des Notaires - Insee : la chute tant attendue

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page