Insolite : quand les fantômes font baisser les prix immobiliers

14/11/2014 à 15:29 - Immobilier - Par - Réagir

Insolite : quand les fantômes font baisser les prix immobiliers
Insolite : quand les fantômes font baisser les prix immobiliers

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Fluctuation des prix, fiscalité ou encore conditions d'emprunt ne sont pas les seuls éléments conditionnant l'évolution du marché immobilier. En effet, d'autres facteurs plus originaux, voire improbables, peuvent venir peser sur le prix de vente des logements. Alors qu'en France certains se méfieront du chiffre 13, la Chine est quant à elle confrontée à un phénomène prenant de plus en plus d'ampleur : la chute des prix pour cause de « hantise » !

Pour faire baisser les prix, misez sur une maison hantée

Si les candidats à l'achat français se demandent comment négocier à la baisse le prix de leur futur logement, ils seraient bien inspirés de prendre exemple sur leurs homologues chinois qui arrivent à décrocher des rabais impressionnants jusqu'à diviser par deux le prix d'un bien. Dans un marché où les prix ont portant plus que doublé depuis 2009, comment une telle prouesse peut-elle être envisageable ? Tout simplement en choisissant d'acheter (ou de louer) une maison hantée…

Dans un pays où la superstition se mêle au quotidien, les agents immobiliers croulent sous les demandes de locataires et acheteurs désireux de devenir propriétaires d'un bien immobilier, sinon hanté, tout au moins théâtre d'une tragédie. Si les appartements et maisons ayant été le cadre d'un décès violent faisaient autrefois fuir les candidats à l'achat, la situation est désormais toute autre. Devant l'envolée des prix de l'immobilier, les acquéreurs potentiels se ruent sur ces logements avec l'ambition de négocier une baisse significative.

10, 20 voire 50% de rabais

Sammy Po, directeur du département résidentiel de Midland Holdings Ltd, explique que, si décès accidentels ou un suicides « entraînent généralement des rabais de location de 10 à 20% et être divisés par deux pour les meurtres sinistres ». A Hong Kong, qui compte près de 190 logements de ce type, un appartement situé dans le district de Wan Chai et estimé à 9 millions de dollars pourrait bien, si l'on en croit le professionnel chargé de la gestion de l'immeuble, voir son prix être réévalué à 6 millions de dollars après avoir été le théâtre d'un double homicide.

Maisons hantées : le bon filon pour les agents immobiliers

Quant aux agents immobiliers, ils profitent de cet engouement superstitieux pour vendre des biens qui ne trouvaient jusque-là pas preneur et n'hésitent pas à renseigner les acheteurs sur les moindres détails de la tragédie qui s'y est déroulée. On ne sait en revanche pas si les acquéreurs n'ayant pas été informés du caractère « hanté » de leur nouvelle propriété pourront se replier derrière une quelconque garantie des vices cachés…

Vos réactions

commentaire(s)

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page