L'accès au logement : une priorité pour Sylvia Pinel

21/10/2014 à 16:13 - Immobilier - Par - Réagir

L'accès au logement : une priorité pour Sylvia Pinel
L'accès au logement : une priorité pour Sylvia Pinel

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

L'accès au logement devenant l'une des priorités du gouvernement, c'est en tout cas ce que souhaite Sylvia Pinel. Ce lundi 20 octobre, promettant une « remobilisation de l'Etat », la ministre du Logement a en effet assuré que tous les moyens seraient employés pour permettre aux plus démunis de disposer d'un toit.

L'accès au logement : une « exigence sociale et humaine »

Comment faciliter l'accès au logement aux ménages les plus modestes ? C'est à cette question que Sylvia Pinel entend trouver des réponses. A l'occasion de la 6ème journée nationale d'échanges sur le droit au logement opposable (Dalo), la ministre s'est voulue rassurante sur ce point qui cristallise les attentes de bon nombre de français et d'associations. « Les personnes les plus démunies sont les plus durement touchées par la crise que nous traversons. Aussi, je veux proposer des solutions concrètes pour favoriser l'accès au logement pour tous et agir pour répondre aux attentes des personnes les plus fragiles. Cela correspond à une exigence sociale et humaine », a-t-elle déclarée.

Sylvia Pinel dévoile son plan d'action

Si Sylvia Pinel a déjà récemment abordé cette problématique en annonçant son intention de créer une nouvelle catégorie de logements sociaux destinés aux plus modestes (les logements « très sociaux »), la ministre est donc revenue à la charge ce lundi en annonçant la mise en place d'un plan d'action concret et rigoureux. En pratique, l'ensemble des acteurs du logement devront être mobilisés, à commencer par l'Etat, présenté par la ministre comme le « garant de la mise en œuvre du droit au logement et le principal contributeur en termes de logements dédiés ».

Outre une mobilisation améliorée « des contingents de l'Etat dans les territoires », la ministre en appelle également à une implication renforcée des différents intervenants, qu'il s'agisse d'Action Logement, des bailleurs sociaux ou encore des préfets, incitant d'ailleurs ces derniers à véritablement prendre en considération « le caractère obligatoire du relogement des bénéficiaires du Dalo ». Une commission spécifique devrait enfin voir le jour afin de traiter les dossiers de relogement des bénéficiaires du Dalo (commission dans un premier temps réservée à l'Ile-de-France).

Vos réactions

commentaire(s)

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page