Face à l'assurance de crédit immobilier les français restent encore dans le flou

21/04/2010 à 12:14 - Assurance de crédit immobilier - Par - Réagir

L'assurance de crédit en manque de reconnaissance
Face à l'assurance de crédit immobilier les français restent encore dans le flou

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Les français sont-ils réellement bien informés de ce que peut leur coûter une assurance emprunteur ? Ont-ils d'ailleurs conscience de l'importance que peut revêtir la souscription d'une assurance couvrant leur prêt immobilier ? A en croire deux récentes études, force est de constater que la négative s'impose comme seule réponse à ces interrogations. Si l'incompréhension voire l'ignorance caractérise la relation qu'entretient le particulier avec l'assurance emprunteur, la réforme engagée par Christine Lagarde risque fort de plonger une nouvelle fois le consommateur dans le flou le plus complet.

Dans le cadre de la réforme du crédit à la consommation initiée par la ministre de l'Economie Christine Lagarde, l'assurance emprunteur devrait également, et ce dès la fin du premier semestre 2010, subir une profonde refonte. Avec comme objectif d'élargir la concurrence de se secteur d'activité, la réforme visant l'assurance de crédit immobilier devrait permettre à chaque emprunteur de souscrire cette garantie auprès de l'assureur de son choix. Jusqu'à présent, ce dernier était vivement incité à contracter l'offre proposée par son établissement prêteur (si l'on en croit l'étude menée par Assur land, 35,5% de ces établissements imposeraient même sans condition leur propre assurance).

Si la notion de liberté apparaît ici évidente, choisir son assurance de prêt signifie également choisir le taux le plus avantageux pour des garanties similaires. La réforme de l'assurance emprunteur (déjà appelée Loi Lagarde) devrait donc permettre à bon nombre de particuliers de réduire de façon conséquente le coût de leur prêt immobilier.

Outre le libre choix de son assurance et donc d'un taux d'assurance adapté à chaque profil d'emprunteur, la Loi Lagarde impose aux banques, depuis le 1er juillet 2009, de fournir une fiche informative à leurs clients rappelant les grands principes et l'importance d'une telle assurance. Une notice explicative qui apparaît nécessaire au regard de l'étude dévoilée le 13 avril dernier par l'assureur Hyperassur : « les emprunteurs ignorent majoritairement la possibilité de déléguer son assurance ». Or, selon une autre étude, réalisée par Assurland cette fois, seul 47,9% des emprunteurs se seraient vus communiquer cette fiche. 31,5% des emprunteurs interrogés n'auraient d'ailleurs pas pris la peine d'aller vérifier si le taux d'assurance proposé par l'établissement prêteur était réellement compétitif. D'après l'enquête d'Hyperassur, ce pourcentage monterait même à 37%.

Reste qu'avec l'adoption, dans les semaines à venir, de cette réforme de l'assurance de crédit immobilier (Loi Lagarde) et une fois informés des possibilités qui leurs seront alors offertes, 58% des français déclarent souhaiter faire jouer la concurrence pour enfin trouver leur assurance emprunteur au meilleur taux.

Vos réactions

Assurance de crédit immobilier - Face à l'assurance de crédit immobilier les français restent encore dans le flou

Noter cet article :

2 1

Par habuloglu -

clairement, les emprunteurs ne prennent encore pas assez le temps de bien comparer les tarifs des assurances credit immobilier

Lire la suite

Ajouter un commentaire

Assurance de crédit immobilier - Face à l'assurance de crédit immobilier les français restent encore dans le flou

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page