L'encadrement des loyers ne plaît pas aux promoteurs immobiliers

10/07/2012 à 11:15 - Immobilier - Par - Réagir

L'encadrement des loyers ne plaît pas aux promoteurs
L'encadrement des loyers ne plaît pas aux promoteurs immobiliers

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Après avoir essuyé les critiques de l'opposition, le projet d'encadrement des loyers doit aujourd'hui faire face aux assauts des professionnels de l'immobilier. Loin de répondre à la situation actuelle, le promoteur Omnium Finance estime en effet que cette loi n'aura pour seul impact que d'aggraver encore un peu plus la crise du logement.

Devant entrée en application à compter du 1er août 2012, l'encadrement des loyers imaginé par le gouvernement aura-t-il pour effet pervers de précipiter le déclin de la construction et, par extension, celle de l'offre de logements disponibles ? C'est en tout cas l'avis soutenu par Pierre Alberola, président d'Omnium Finance. Pour le promoteur, le secteur de l'immobilier n'a nullement besoin qu'une telle mesure vienne renforcer « un arsenal réglementaire déjà particulièrement dissuasif ».

Dès le début du mois prochain, ce sont près de 24,5 millions d'habitants, répartis au sein des 43 agglomérations définies par le projet de loi (1500 communes), qui pourront observer l'encadrement des loyers à la relocation ou lors d'un renouvellement de bail. Si le promoteur juge inadéquat le choix opéré par le gouvernement de regrouper sous une même étiquette des communes dont les « taux de vacances », l' « évolution démographique » et le « rythme de construction » apparaissent disparates, il pointe surtout du doigt l'effet pervers de cet encadrement en matière de rentabilité locative.

Confrontée à des taux de crédit immobilier établis aux alentours des 3,9% (pour un emprunt sur 20 ans), l'interdiction d'appliquer une hausse de loyer supérieure à l'IRL (soit 2,24% au 1er trimestre 2012) devrait venir peser sur la rentabilité des éventuels investissements locatifs. Des investisseurs qui ne pourront en outre plus profiter des avantages d'un dispositif Scellier bientôt définitivement enterré. Considérant qu'il s'agit là d'un ultime pas vers le « blocage complet des loyers », Pierre Alberola estime que l'encadrement n'aura ainsi pour principale répercussion que de « dissuader les investisseurs potentiels de prendxre le risque d'acquérir un logement en vue de le louer ».

Si certains pourront toutefois faire valoir les dérogations exceptionnelles mises en place par le gouvernement en cas de travaux (hausse de loyer alors limitée à 15% de leur coût), le président d'Omnium Finance leur répond que, « bloqué par ce seuil trop faible, le propriétaire sera empêché d'engager des travaux importants visant à rendre décent un logement devenu vétuste ».

Ne se contentant pas de descendre en flamme le projet de loi du gouvernement, Pierre Alberola soumet à ce dernier quelques pistes à suivre afin « de créer toutes les conditions d'une forte croissance du parc locatif libre ». « Plutôt que de construire de nouveaux logements subventionnés ou de réglementer les loyers du parc privé », il propose ainsi d'exonérer de taxe foncière un logement locatif, de permettre aux propriétaires de revendre leur bien avant le remboursement de leur crédit, d'exonérer cette revente de toute taxe sur la plus-value ou encore de mettre en place des prêts sans intérêts (PTZ) à destination des investisseurs.

Vos réactions

Immobilier - L'encadrement des loyers ne plaît pas aux promoteurs immobiliers

Noter cet article :

5 1

Par indignée66 -

il est temps que l'Etat se resaisisse de son rôle de régulateur en matière de logement, quand on sait les dérives des dispositifs successifs Périssol, Robien, Borloo et Scellier qui, en faisant de l'investissement locatif un simple produit fiscal sans contre-partie sociale, ont largement contribué à rendre l'accès à la location décente et plus encore l'accession à la propriété inacessibles aux CSP les moins nanties, et ce, aux frais des contribuables et au bénéfice des...promoteurs.

Lire la suite

Ajouter un commentaire

Immobilier - L'encadrement des loyers ne plaît pas aux promoteurs immobiliers

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page