L'immobilier a toujours la cote auprès des français

30/11/2010 à 11:30 - Immobilier - Par - Réagir

L'immobilier a toujours la cote
L'immobilier a toujours la cote auprès des français

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Echaudés par la crise, les français semblent avoir définitivement fait leur choix entre cigale et fourmi. Placements boursiers, PEL, Livret A, assurance vie ou encore investissement immobilier, l'INSEE dresse aujourd'hui le panorama de nos habitudes en matière d'épargne.

Comment place-t-on nos économies ? C'est à cette question que tente de répondre l'Insee (Institut nationale de la statistique et des études économiques) en publiant ce mardi 30 novembre 2010 une étude analysant le patrimoine des français. Une tache d'autant plus ardue que la France est, avec 17% d'épargne privée, la championne du monde dans ce domaine.

La sécurité avant tout

Si une très grande majorité des ménages vivant en France (94,7%) dispose d'un patrimoine (quel qu'il soit), en matière de choix de leur épargne la prudence reste encore et toujours le mot d'ordre. Il faut avouer que la crise financière de 2008 et la perspective d'une réforme de la fiscalité programmée pour le printemps 2011 concourent à refréner toute prise de risque éventuelle. Ce besoin de stabilité mais surtout de sécurité se traduit selon l'enquête par un plébiscite du public pour l'assurance vie et l'immobilier au détriment de produits jugés plus aléatoires (la bourse notamment).

La Bourse ne fait plus recette

Privilégier la sécurité à la rentabilité, tel est le choix que semblent avoir opéré les épargnants en délaissant progressivement les valeurs mobilières (comptes titres, placement boursiers, PEA…). S'ils étaient encore 1 sur 4 à en posséder en 2004 (24,2%), ils ne sont aujourd'hui plus que 1 sur 5 (19,3%). Selon l'Insee, « la crise financière et la forte chute des indices boursiers qui s'en est suivie peuvent avoir incité des ménages à se retirer de ces produits risqués et à se replier sur des produits potentiellement moins rentables mais plus sûrs ». Fait inédit depuis sa création en 1992, le nombre de possesseurs de PEA (Plan d'Épargne en Actions) s'affiche à la baisse.

Les livrets continuent de plaire

Malgré un très léger recul (-0,3%) entre 1998 et 2004, les livrets d'épargne (Livret A, Livret de développement durable, Livret Bleu) continuent toutefois d'être majoritairement plébiscités. Avec un taux de détention de 85%, les livrets « restent la première forme d'épargne des ménages, vers laquelle ils se replient en cas de moindre attractivité des autres formes de placement, ou d'incertitude forte sur l'avenir ».

Assurance vie et immobilier : le duo gagnant

Mettant en avant son caractère à la fois stable et attractif, l'assurance vie gagne chaque année un peu plus de terrain dans cette course à l'épargne. 34,6% en 1998, 35,3% en 2004, les ménages français sont aujourd'hui 41,8% à posséder un produit de ce type (assurance vie ou assurance décès volontaire). Si l'assurance vie présente des taux de rendement souvent plus alléchants que les livrets, c'est surtout vers sa sécurité que les épargnants se tournent aujourd'hui. En effet, près de 6 assurés sur 10 ont contracté une assurance vie en euros, placement moins risqué que l'assurance vie multi-supports.

Concernant l'immobilier, en dépit d'une crise dont le spectre s'éloigne à peine, ce dernier semble avoir retrouvé sa qualité de valeur refuge. En progression de 2% par rapport à 2004, la France compte désormais 58% de propriétaires d'un bien immobilier (au titre de résidence principale). 18,7% des français sont même propriétaires d'une résidence secondaire ou d'un logement acquis en vue d'une mise en location (grâce notamment au dispositif de défiscalisation Scellier). D'une manière plus générale, le nombre de ménages possédant un bien immobilier (résidence principale ou autre) se porte selon l'étude à 61,9% (contre 58,5% en 1998 et 60,5% en 2004).

Vos réactions

Immobilier - L'immobilier a toujours la cote auprès des français

Noter cet article :

3 1

Par Livret A 2011 -

Le nombre grandissant de couples séparés et de la population en ville fait que le logement aura toujours une importance capitale aux yeux des français.

Lire la suite

Ajouter un commentaire

Immobilier - L'immobilier a toujours la cote auprès des français

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page