L'immobilier de luxe ne fait plus recette à Paris

18/12/2012 à 12:30 - Immobilier - Par - Réagir

L'immobilier de luxe ne fait plus recette.
L'immobilier de luxe ne fait plus recette à Paris

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

L'affaire Depardieu a fait couler beaucoup d'encre ces derniers jours.
Il faut cependant noter, qu' au delà de la simple polémique de "bas étage" déclenchée par les propos déplacés de certains membres du gouvernement, c'est un vrai problème de fond qui se révèle à nous. Les ventes de biens immobiliers de luxe à Paris sont en chute libre depuis l'élection de François Hollande.

Les prévisions pour l'année 2012 qui s'achève, annoncent une baisse de près de 50% des transactions dont le prix est supérieur à 2 millions d'euros et de moins 30% pour les logements compris entre 1 et 2 millions d'euros.
C'est du moins ce que nous annoncent les professionnels parisiens de ce secteur.
Pour le cabinet Emile Garcin, le deuxième semestre 2012 annonce d'ors et déjà une chute vertigineuse de près de 50%.

Quel rapport avec l'affaire Depardieu ? La fuite des grandes fortunes bien entendu …
Charles-Marie Jottras, Président du réseau Féau, confiait dernièrement à l'un de nos confrères : "En sept mois, les mandats de ventes des biens immobiliers à plus d'un million d'euros sont passés de 700 à 1 200. Du jamais vu en trente ans de carrière ! "
Confirmation par le cabinet Barnes où l'on affirme que plus de 30% des biens mis en vente ces derniers mois, et dont le prix est supérieur à 3 millions d'euros, sont tous liés à l'exil fiscal de leurs propriétaires.

La conséquence de cette fuite massive, c'est l'augmentation du nombre de biens mis en vente sur le marché en peu de temps, alors que la demande diminue d'autant.
Tandis que nos riches concitoyens rêvent de fuir la France pour s'installer à l'étranger, de leur coté, les étrangers se révèlent de plus en plus frileux pour investir dans la pierre française.
Alors que le marché des ventes immobilières supérieures à 3 millions d'euros, concerne à hauteur de 60%, une clientèle d'investisseurs étrangers, force est de constater que depuis l'élection de François Hollande, ces derniers se tournent vers d'autres capitales comme New York ou Londres pour acheter un pied à terre.
Les ventes de biens supérieures à 2 millions d'euros ont baissé de 38%sur l'année à Paris, rien qu' entre Juin et Août 2012.
La chute s'est encore accentuée depuis la rentrée de septembre.

L'équation est simple, les riches propriétaires parisiens vendent en masse et les investisseurs étrangers tournent les talons et vont voir ailleurs.
Il en résulte une augmentation du nombre de logements de luxe mis en vente à Paris et des stocks qui gonflent de près de 50%.
selon la loi de l'offre et de la demande, la logique voudrait que les prix baissent dans ce secteur, mais il semblerait que les vendeurs ne soient pas encore prêt à lâcher du leste même si l'on constate quelques rabais, par-ci par-là de l'ordre de 5%.

Pour l'heure, et même si le prix de l'immobilier de luxe reste inférieur de 10% à Paris par rapport à d'autres capitales comme Londres ou New York, il semblerait que la politique fiscale du gouvernement ne motive pas à l'investissement en France.
On peut donc prévoir le pire pour le marché de l'immobilier avec un effet ricochet sur les biens de standing et de prix inférieurs.
Les années avenir s'annoncent donc plutôt sombres pour l'immobilier en France et l'on peut désormais penser que l'année 2013 ressemblera fortement à l'année 1993 et son marché figé...

Vos réactions

Immobilier - L'immobilier de luxe ne fait plus recette à Paris

Noter cet article :

5 4

Par Bienlebonjour -

"On peut donc prévoir le pire pour le marché de l'immobilier avec un effet ricochet sur les biens de standing et de prix inférieurs" : ce n'est pas le pire, mais le meilleur qui puisse lui arriver. Que les prix baissent. Cela redonnera du souffle au marché à moyen terme : plus les prix baisseront, plus le marché se recoonectera au pouvoir d'achat réel et pourra reprendre de manière plus fluide... et les Français pourront enfin se loger !

Lire la suite

Par Tristan -

Il n'y a pas que le haut de gamme qui chute, tous les biens et dans toute les grandes villes chutent et vont encore chuter d'avantage en 2013. En effet des prix surévalués dans une période de crise ne peuvent durer.A l'instar de paris, Marseille, Nice, Lyon, Lille devraient voir leurs prix immobiliers fondre de 20 à 40% courant 2013.
Ceci devrait relancer tous les autres pans de l'économie et, petit à petit résorber cette crise dramatique pour certains.

Lire la suite

Par Tarzan -

Pas possible !!!!!!!!!!!!!!

Lire la suite

Par liberine -

il faudrait être fou pour investir en France, à titre privé et à titre professionnel, c'est un gouvernement qui se rapproche du collectivisme et on sait ce que sont devenus les pays collectivistes!

Lire la suite

Ajouter un commentaire

Immobilier - L'immobilier de luxe ne fait plus recette à Paris

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page