Avec l'adaptation du Monopoly l'immobilier fait son cinéma

27/04/2010 à 09:45 - Immobilier - Par - Réagir

L'immobilier fait son cinéma
Avec l'adaptation du Monopoly l'immobilier fait son cinéma

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Avec les récentes crises, qu'elles soient financières ou immobilières, banquiers et agents immobiliers ont souvent été accusés de jouer au « Monopoly » avec l'argent de leurs clients. Ils pourront pourtant bientôt le faire en toute impunité et devant un large public... sur grand écran dans le prochain film de Ridley Scott.

Le réalisateur d'Alien et de Blade Runner devrait en effet prochainement adapter pour le cinéma le jeu de société le plus célèbre du monde : le Monopoly.
Critique d'un marché immobilier américain dont la crise financière a su mettre en lumière les défaillances (notamment sur le front du subprime, ce prêt immobilier à risque), le film dirigé par Ridley scott devrait être directement inspiré du Monopoly tel que nous le connaissons.

Si le jeu aborde avec trivialité certains grands thèmes inhérents du capitalisme (transactions immobilières, imposition, fortune se bâtissant ou s'effondrant sur un simple coup de dé...), le film devrait quant à lui résolument s'orienter vers le registre de la comédie. Suscitant pour l'heure plus de curiosité et de suspicion que de réel intérêt, le Monopoly à la sauce Ridley Scott mettra en scène un agent immobilier perdu dans une ville imaginaire (Monopoly City) truffée de référence au célèbre jeu.

Crise oblige, à l'heure où les professionnels de l'immobilier semblent avoir plus que jamais mauvaise presse, faire de l'un d'eux le héro d'un film pourrait paraître tout aussi saugrenu que de prendre comme source d'inspiration un jeu dont le dynamisme ne saute pas immédiatement aux yeux. Ridley Scott croit toutefois au potentiel de son projet : « Monopoly est toujours le jeu de société le plus populaire au monde, [...] le challenge est de retranscrire l'univers de ce jeu ». Billet multicolores et carte chance seront donc évidemment de la partie dans un film qui s'annonce comme une adaptation familiale et haute en couleur du jeu de plateau.

Franck Beddor, scénariste et producteur, livrait il y a peu la trame du film au Los Angeles Times : « J'ai eu l'idée d'un loser adorable qui bosse à Manhattan en tant qu'agent immobilier. Il n'est pas très bon mais c'est un excellent joueur de Monopoly. Le record du monde de la plus longue partie est de 70 jours (1 600 heures) et il veut convaincre ses amis de l'aider à faire mieux. Tout le monde pense qu'il est dingue. Ses camarades se moquent de lui et le laissent tomber en plein milieu de la partie. Il reste comme un idiot avec une carte Chance à la main. Il s'endort et le lendemain il se réveille en tenant toujours la carte Chance »...prisonnier d'un jeu de Monopoly géant...

Devant l'incertitude planant autour de l'intérêt du film, Franck Beddor rappelle que « tout le monde avait réagi de la même façon en entendant qu'un film allait être tiré de l'attraction des Pitrates des Caraïbes (attraction d'un célèbre parc à thèmes américain) ».

Vos réactions

Immobilier - Avec l'adaptation du Monopoly l'immobilier fait son cinéma

Noter cet article :

Soyez le premier à donner votre avis.

Ajouter un commentaire

Immobilier - Avec l'adaptation du Monopoly l'immobilier fait son cinéma

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page