L'immobilier reprend des couleurs en Ile-de-France

29/10/2013 à 16:30 - Immobilier - Par - Réagir

L'immobilier reprend des couleurs en Ile-de-France
L'immobilier reprend des couleurs en Ile-de-France

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Le marché de l'immobilier reprendrait-il des couleurs en Ile-de-France ? Telle est la question que l'on est en droit de se poser à la lecture de deux études dévoilées aujourd'hui. Si la première mais en avant une capacité d'achat des ménages orientée à la hausse, la seconde (publiée par les notaires) fait état d'une sensible progression du nombre de transactions conclues entre les mois de juin et août.

Les ménages franciliens disposant du budget nécessaire pour acquérir un logement seraient légèrement plus nombreux qu'il y a un an. C'est ce qui ressort du dernier baromètre Capacim (Capacité d'achat immobilier) réalisé conjointement par le Crédit Foncier et l'Université Paris-Dauphine. Alors qu'ils n'étaient que 32,9% au deuxième trimestre 2012, sur l'ensemble des ménages d'Ile-de-France la part des potentiels acheteurs s'établirait désormais à 34,2% (soit une hausse de 4% sur un an).

Parallèlement, la Chambre des notaires de Paris Ile-de-France note que quelques 36.290 biens immobiliers anciens ont été vendus au cours de la période estivale (juin, juillet, août). Au regard des 34.330 transactions recensées un an auparavant, ce chiffre s'affiche donc en hausse de 6%. "Il semble donc se confirmer qu'un point bas a été franchi au 1er trimestre 2013 et que depuis les volumes de ventes tendent à se redresser par rapport à l'année précédente", note ainsi les notaires.

Sur le front des prix, une certaine stabilité semble être de mise. Sur la période couvrant les mois de mai à août, le prix moyen des logements anciens n'a ainsi progressé que de 1,2% (+0,8% pour les appartements et +1,9% pour les maisons). Une évolution trimestrielle relativisée par le mouvement baissier observé en variation annuelle. En effet, sur un an, les prix franciliens enregistrent un repli de -1,2%.

Tablant sur une fin d'année marquée par "une baisse modérée" des prix à Paris, les notaires constatent que le prix du mètre carré s'établit désormais à 8290 euros dans la capitale (soit une progression de +0,8%).

Vos réactions

commentaire(s)

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page