L'UFC-Que Choisir pointe du doigt les agences immobilières hors-la-loi

23/06/2011 à 11:48 - Immobilier - Par - Réagir

L'UFC s'attaque aux dérives des agents immobiliers
L'UFC-Que Choisir pointe du doigt les agences immobilières hors-la-loi

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Tarifs excessifs, demande de documents non conforme à la réglementation, non-respect des affichages obligatoires, voire même exigence de rémunération pour des prestations normalement gratuites, selon une récente enquête menée par l'UFC-Que Choisir, les agences immobilières semblent de nouveau se laisser aller à certaines pratiques douteuses.

Après s'être attaqué il y a peu à l'efficacité du diagnostic de performance énergétique (DPE), l'UFC-Que Choisir pointe de nouveau du doigt certaines dérives de l'immobilier. Ce sont cette fois les agences immobilières qui se retrouvent (encore, est-on tenté de dire) dans le collimateur de l'association de consommateurs. Dans une enquête dévoilée le 18 juin dernier, l'UFC-Que Choisir met en effet en lumière diverses pratiques plus que douteuses qui semblent encore avoir cours au sein de bon nombre d'agences.

Réalisée auprès de plus de 160 agences d'Ile-de-France, l'étude révèle qu'en plus d'un manque de transparence flagrant déjà pointé du doigt lors de précédentes enquêtes, certains de ces professionnels de l'immobilier se livreraient à une tarification prohibitive de leurs prestations ou exigeraient la présentation d'un nombre de plus en plus important de documents.

La transparence fait encore défaut

Si une agence immobilière est légalement soumise à une exigence de transparence (tarifs indiqués en vitrine, à l'intérieur de l'agence et sur chaque contrat de location), celle-ci ne semble pas encore faire l'unanimité. Selon l'UFC-Que Choisir, « dans 23 cas sur 148, les honoraires n'étaient pas affichés ou pas visibles de l'extérieur ». Obligatoire depuis le 1er janvier 2011, l'affichage de l'étiquette énergétique sur les annonces immobilières apparaît quant à lui complètement ignoré par pas moins de 26% des agences testées.

Des frais excessifs

Parallèlement à l'absence de transparence, l'enquête relève également certaines irrégularités en termes de facturation des prestations proposées par les agences. S'ils sont librement fixés, les honoraires des agents immobiliers apparaissent toutefois bien trop élevés aux yeux de l'UFC-Que Choisir qui précise que « d'après une interprétation stricte de la loi par les tribunaux, notamment la Cour d'appel de Grenoble dans un arrêt de 2004, le locataire ne doit à l'agence que la seule rédaction de l'acte ». En moyenne, un locataire devra verser l'équivalent de 1,1 mois de loyer à l'agence pour pouvoir occuper un logement.
Autre dérive évoquée, certaines agences applique une facturation supplémentaire pour des actes dont la réalisation doit normalement être intégrée aux honoraires « principaux » (état des lieux, quittances, etc.).

Des justificatifs toujours plus nombreux

Si la loi autorise les agences à demander certains documents au futur locataire (carte d'identité, bulletin de salaire des 3 derniers mois, livret de famille, ancien bail, facture EDF, avis d'imposition, RIB, etc.), une grande majorité d'entre elles n'hésitent toutefois pas à aller au-delà de leurs prérogatives en exigeant la présentation de documents non autorisés. Une exigence totalement illégale mais qui semble pratiquée, selon l'association, par pas moins de 83% des agences visitées.

La faute à une méconnaissance des lois ?

S'ils se défendent contre une généralisation extrêmement préjudiciable, les professionnels de l'immobilier avouent toutefois l'existence de certaines dérives. « Le marché immobilier est très tendu en ce moment. Alors il est vrai que certaines agences se sont tournées vers la location pour réaliser un meilleur chiffre d'affaires sans être au fait de toutes les dispositions », précisait ainsi le président de la FNAIM Nord/Pas-de-Calais, Luc Debeunne avant d'ajouter que les agents ne respectant pas le code de déontologie de la profession « peuvent être convoqués en commission voire être radiés de la fédération ».

Mais pour Catherine Fontaine, responsable de la location auprès de l'UFC-Que Choisir, le constat est sans appel : « de manière générale, les agences font mal leur travail et ne respectent pas la loi ».

Vos réactions

Immobilier - L'UFC-Que Choisir pointe du doigt les agences immobilières hors-la-loi

Noter cet article :

3 10

Par online essay -

Pour la dernière année, nous recherchons une maison avec une grande agence immobilière, et que pensez-vous? Le résultat est nul!

Lire la suite

Par eden -

Merci pour cet article intéressant. Je compte prendre une location dans quelques mois. ça me permettra d'être un peu plus méfiante.

Lire la suite

Par dappartapart -

et leur annonce avec les
vrai faux
faux vrai

agent immobilier

qui inondent les sites d annonces sans preciser si ils le sont !!!

ou qui vous insultes parce que on touche a leur gateaux !!!
la crise a fait le menage mais pas assez !!

Lire la suite

Par kornak -

"Que Choisir pointe de nouveau du doigt certaines dérives de l’immobilier. "
Les agences immobilières dans leur grande majorité et les diagnostiqueurs ne sont que des parasites de "l’immobilier" qui gravitent autour des professionnels et ne peuvent représenter "l'immobilier".
Je leur propose plutôt que de dépenser leur maigres économies dans des franchises qui n'enrichissent que les franchiseurs, d'aller passer un BTS de génie civil; ils se sentiront et seront plus utiles à la société.
Leur comportement est déplorable vis à vis des constructeurs mais aussi des candidats à l'achat ou à la location, j'en fait quasiment tous les jours l'expérience...

Lire la suite

Par vallet -

honoraires extravagants -sur un mandat de vente à 240000net vendeur les honoraires seront de 15000euros -prix de vente 255000 euros

Lire la suite

Par alimore -

Vous oubliez les annonces "bidon" avec des biens vendus chaque fois "la veille" quand vous contactez,mais qui restent longtemps présentés On attire l'acheteur pour lui faire visiter des produits invendables en l'état-et si vous n achetez ne comptez pas qu'on vous recontacte un jour-Il y a aussi les localisations mensongères "a 10 minutes de" peuvent faire 50 km ou "proche gare" pareil. Et j'en passe! on trouve maintenant des agents immobiliers à chaque coin de rue,sans compter les nouveaux venus (sans locaux) uniquement sur internet, ceux qui ne sont même pas inscrits comme agents immobiliers etc.. une profession complètement polluée

Lire la suite

Par spiki -

Il suffit de trouver le bon pestataire et fuir les grosses machines a vendre ou louer ;). Par chez nous une maison vendue 240000 a 9 000 de commission. cela me semble raisonnable moi!

Lire la suite

Par christian F -

A Cannes c'est certainement les pires, mon voisin vend son apartement 1700000 ¤ il se trouve a la vente en agence a....245 000¤ Pas Mauvaise la Com et c'est pas le seul, j'en conclus tous des escrocs

Lire la suite

Par Jean -

Bonjour à tous, j'ai lu l'ensemble des commentaires, pour beaucoup d'entres eux ils sont injurieux et généralistes.
Je suis commercial dans ce métier, j'ai vu pas mal de clients mécontents des agences et aussi beaucoup d'autres, heureusement, satisfaits des services rendus voir même très satisfaits.
Il peu y avoir de bon ingénieurs en génie civil comme de mauvais, un bon instituteur comme de très mauvais etc...
Ne généraliser pas et tâchez de trouver la bonne personne qui vous satisfera et vous aidera dans votre démarche.
C'est à vous que revient le choix de l'agence pour vendre comme pour acheter.

Juste une dernière chose concernant l'article; la région d'Ile-de- France n'est pas la France ! encore une généralité ;)

Lire la suite

Par leprincedelimmobilier -

Attention à bien faire la différence entre les margoulins et les enseignes sérieuses : les acquéreurs sont responsables des dérives : quand il achètent trop cher ! C'est à eux de faire baisser les prix! Quant aux vendeurs, qu'ils cessent d'utiliser les agents immobiliers pour estimer leur bien et de rajouter 20 ou 30 %, en mettant leur annonce de PAP ! Revalorisons le métier d'agent immobilier, et arrêtons de le rendre responsable de tous les chiens écrasés... Ce métier peut être fait honnêtement et la commission d'agence doit rémunérer justement une bonne prestation (suivi des dossiers, urbanisme, suivi du financement...). Et tout le monde y trouvera son compte.

Lire la suite

Ajouter un commentaire

Immobilier - L'UFC-Que Choisir pointe du doigt les agences immobilières hors-la-loi

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page