L'UNPI ne croit pas au projet de loi Duflot sur le logement

17/05/2013 à 13:13 - Immobilier - Par - Réagir

L'UNPI ne croit pas au projet de loi sur le logement
L'UNPI ne croit pas au projet de loi Duflot sur le logement

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

C'est aujourd'hui une évidence, plus personne ne semble croire aux 500.000 logements promis par François Hollande, pas même le gouvernement. Dans ce contexte, l'Union nationale de la propriété immobilière (UNPI) se montre particulièrement critique à l'égard des différentes mesures annoncées par le gouvernement pour redresser la situation.

Selon Jean Perrin, président de l'UNPI, les constructions de logements neufs devraient cette année atteindre « le chiffre le plus bas depuis la fin de la Deuxième Guerre mondiale ». Avec seulement 250.000 mises en chantiers attendues sur l'ensemble de l'exercice 2013 (soit une baisse avoisinant les 18 % par rapport à 2012), les chiffres avancés par la Fédération des propriétaires contrastent fortement avec les 500.000 nouveaux logements envisagés par le gouvernement. Désormais résigné, Jean Perrin ne semble rien attendre non plus du projet de loi soutenu par la ministre du Logement, Cécile Duflot. Un projet de loi qui, selon lui, « ne donnent pas un bon signe aux propriétaires ».

Parmi les différentes mesures présentées par la ministre, l'UNPI vise tout particulièrement l'instauration d'une garantie universelle des revenus locatifs (GURL). Destiné à prévenir les risques d'impayés de loyers, pourrait bien, de l'avis de Jean Perrin, mettre à mal les rapports entre propriétaires et locataires. « C'est à celui qui fait courir le risque de payer, c'est-à-dire au locataire<:em> », estime-t-il à ce sujet.

Outre une éventuelle GURL, l'Union nationale de la propriété immobilière pointe également du doigt des mesures telles que l'encadrement des loyers dans certaines zones au sein desquelles elle juge le dispositif préjudiciable, l'impossibilité de procéder à des hausses de loyers lorsque ceux-ci sont manifestement sous-évalués ou encore les sanctions financières appliquées aux propriétaires qui ne rendraient pas le dépôt de garantie dans les temps impartis.

Vos réactions

Immobilier - L'UNPI ne croit pas au projet de loi Duflot sur le logement

Noter cet article :

Soyez le premier à donner votre avis.

Ajouter un commentaire

Immobilier - L'UNPI ne croit pas au projet de loi Duflot sur le logement

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page