La baisse des loyers se fait remarquer

09/07/2013 à 11:53 - Immobilier - Par - Réagir

La baisse des loyers se fait remarquer
La baisse des loyers se fait remarquer

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Si la baisse des prix semble actuellement marquer le pas, ce n'est toutefois pas le cas de celle des loyers qui, si l'on en croit une récente étude du réseau Century 21, continue de s'observer pour le plus grand bonheur des locataires potentiels.

1,7%, telle est l'ampleur du recul affiché au cours des douze derniers mois par les loyers (+0,18% sur le 1er semestre 2013 par rapport à la même période en 2012). Une bonne nouvelle donc pour les candidats à la location puisque selon le réseau d'agences immobilières, associée à une inflation de l'ordre de +0,8%, les loyers auraient donc enregistré une baisse de 2,5% (en euros constants). Dans une étude publiée ce mardi 9 juillet, Century 21 note que si « l'incertitude économique, la montée du chômage, le ralentissement des mutations volontaires des candidats locataires ont contribué au repli des loyers », les propriétaires ont quant à eux « modéré leurs exigences, même dans les grandes villes ».

Dans le détail, l'étude constate toutefois une évolution disparate des loyers selon le type de logement concerné. Les futurs locataires devront donc se garder de tout triomphalisme excessif puisqu'à l'heure où bon nombre d'étudiants sont en quête d'un logement, les loyers appliqués aux petites surfaces s'affichent à la hausse. Studios et 1 pièce ont ainsi vu leur loyer progresser de 1,3% sur un an alors que le tarif des 2 pièces semble quant à lui s'être stabilisé.

Si le loyer moyen demandé pour la location d'un logement de 3 pièces enregistre une hausse comparable à l'inflation (soit +0,8%), la baisse observée par Century 21 semble donc exclusivement entretenue par le repli marqué des plus grandes surfaces. La baisse de -2,8% observée sur le loyer des 4 pièces est certes notable mais reste bien loin des -4,9% enregistrés pour les logements de cinq pièces et plus. Pour ces derniers, le réseau va même plus loin en faisant état d'un recul de « -8,6 % sur 2 ans en euros constants ».

Du côté des bailleurs, si certaines catégories socio-professionnelles apparaissent toujours bien représentées (c'est le cas notamment des cadres moyens et des employés), l'étude note que d'autres boudent désormais l'investissement locatif. Faisant preuve d'une extrême prudence quant aux nouvelles règles fiscales à venir et ne portant que peu d'intérêt aux dispositifs mis en place (la loi de défiscalisation Duflot par exemple), cadres supérieurs et professions libérales auraient ainsi « littéralement fui le placement locatif cette année ».

Vos réactions

commentaire(s)

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page