La baisse des prix de l'immobilier s'est accélèrée en mars

02/04/2012 à 12:15 - Immobilier - Par - Réagir

La baisse des prix de l'immobilier s'accélère en mars
La baisse des prix de l'immobilier s'est accélèrée en mars

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Alors que les notaires de Paris Ile-de-France viennent de constater la légère diminution du coût des logements parisiens, le dernier baromètre dévoilé par le site Seloger vient confirmer pour sa part le recul des prix de l'immobilier enregistré dans bon nombre de villes françaises.

S'appuyant sur les prix de mise en vente recensés dans les agences immobilières partenaires du groupe, le baromètre Seloger rendu public ce lundi 2 avril fait état d'une accélération sensible de la baisse des prix de l'immobilier au cours de ce mois de mars 2012. Sans toutefois faire de cette tendance baissière une généralité applicable à l'ensemble du territoire, le site souligne qu'il s'agit là de la plus nette contraction qu'il a pu observer depuis le mois d'avril 2011.

Evaluer le prix d'un logement en réalisant une estimation immobilière en ligne

Face à un marché au-dessus duquel plane le spectre d'un retournement, les vendeurs se sont-ils décidés à revoir leurs prétentions à la baisse. Cela semble être particulièrement le cas dans des villes comme Limoges, Strasbourg ou encore Cannes, où les prix de l'immobilier ont enregistré lors des trois derniers mois des reculs respectifs de -3,44%, -2,61% et -2,35%.

La baisse constatée ici se doit toutefois d'être relativisée. Présente au sein de bon nombre de villes de moyenne importance elle semble en effet peiner à s'imposer dans les grandes agglomérations. Selon le baromètre, parmi les 10 plus grandes villes françaises seules 4 afficheraient ainsi un marché orienté à la baisse.

Pour le seul mois de mars dernier, si Marseille, Toulouse, Rennes et Strasbourg enregistrent des baisses de prix comprises entre -0,03% et -1,32%, le marché semble être resté globalement stable à Lyon (2905 euros/m²). Quant à la hausse des prix, bien qu'en perte de vitesse, elle continue de s'observer à Bordeaux (+0,91%), à Lille (+0,67%), à Nice (+0,52%), à Montpellier (+0,43%) ou encore à Paris (+0,07%).

Source :

Consulter toutes les actualités

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !


Envie d'en discuter ?

On en parle dans le forum : Forum immobilier


Flux RSS

Tout l'immobilier en temps réel. Inscrivez-vous !

Vos réactions

Immobilier - La baisse des prix de l'immobilier s'est accélèrée en mars

Noter cet article :

Par Dédé73 -

Les pourcentages indiqués doivent être relativisés :
1) il s'agit du prix des annonces et non celles des transactions et donc la significativité des pourcentages ne vaudrait que si le décalage entre la valeur de l'annonce et celle de la transaction était constant. Rien ne permet de l'affirmer
2) Il s'agit de prix au m2. Or les superficies affichées dans les annonces sont souvent différentes de celles mesurées selon la Loi Carrez et/ou inscrites dans les actes. Là encore il faudrait savoir si la différence est constante en proportion.

Lire la suite

Ajouter un commentaire

Immobilier - La baisse des prix de l'immobilier s'est accélèrée en mars

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Partagez
cette
page