La chute du crédit immobilier fait réagir la FNAIM

05/04/2012 à 09:22 - Immobilier - Par - Réagir

La chute du crédit immobilier fait réagir la FNAIM
La chute du crédit immobilier fait réagir la FNAIM

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Rendus publics ce mercredi 4 avril, les derniers chiffres de la Banque de France concernant la production de prêts immobiliers ont mis en lumière le brutal effondrement de celle-ci. Un effondrement au sujet duquel la FNAIM n'a pas tardé à réagir, présentant ce dernier comme le symptôme d'un marché immobilier malade.

« La chute de l'activité des marchés immobiliers anticipée pour cette année est désormais amorcée ». Lancée hier par la Fédération nationale des agents immobiliers, cette constatation sonne comme un cri d'alarme. Un avertissement qui fait écho au recul brutal enregistré par la distribution de prêts immobiliers.

Selon les chiffres dévoilés hier par la Banque de France, la production de crédits immobiliers s'est en effet littéralement effondrée en ce début d'année 2012, affichant une contraction de -49% entre les mois de février 2012 et février 2011. Véritable coup de tonnerre dans le petit monde de l'immobilier, la publication de tels résultats n'a pas manqué de faire réagir la FNAIM. La Fédération attribue à cette chute deux causes principales : l'exclusion de l'immobilier ancien du prêt à taux zéro Plus (PTZ+) et le durcissement de la fiscalité (dont notamment le nouveau régime sur la plus-value immobilière entrée en vigueur en février dernier).

Malgré ces mauvais chiffres, la FNAIM n'entrevoit toutefois pas, à plus ou moins courts termes, de réel effondrement des prix de l'immobilier et s'apprête, dans sa prochaine note de conjoncture, à faire état d'une baisse légère « de l'ordre de - 1.0% en moyenne nationale au 1er trimestre 2012 par rapport au quatrième trimestre 2011 ».

Dressant plus qu'une simple constatation, la FNAIM semble ici directement s'adresser aux candidats à l'élection présidentielle afin que ceux-ci actionnent les bons leviers pour endiguer la dégradation du marché. Pour la fédération, il convient donc d'attendre l'issue de l'élection afin de prendre véritablement la mesure des « coups de pouce nécessaires qui seront donnés à l'investissement locatif privé et à l'accession à la propriété ».

Vos réactions

Immobilier - La chute du crédit immobilier fait réagir la FNAIM

Noter cet article :

4 1

Par mlou1 -

Entretenir la pénurie cela a permis ces 11 dernières années une augmentation de + de 100% des loyers alors que les salaires ont été augmentés de moins de 20%...Pour redonner du pouvoir d'achat à des millions de personnes il suffit simplement de baisser les loyers de 30 à 50% car le + grave est que nous ne pourrons jamais redevenir un pays compétitif avec 90% de charges sociales - employeur + salarié -(comparé au salaire Net du salarié) en Belgique c'est 38%, au Luxembourg 28% (assurance dépendance incluse et en Allemagne 45%). Combien de millions de personnes ont profité de la SS sans avoir cotisé le moindre Euro...Et quoi faire?...C'est trop tard...Qui accepterait de travailler à 5¤ de l'heure! déja avec le SMIC c'est impossible de se loger...d'essayer de survivre pour continuer à travailler...Trouver du boulot tient du miracle....
La seule solution c'est de copier l'Allemagne => l'immobilier est 2 à 7 fois moins cher qu'en France
N.S. donne l'Allemagne en exemple...il a raison!…Mais qu'attend-t-il pour imposer les prix allemands dans l'immobilier?

Les promoteurs et pros de l'immo allemand NE SONT PAS SDF => ils ont autant de Mercedes, BMW et Porsche que dans les autres corporations...
Le pouvoir d'achat des français serait sérieusement amélioré ~3-6000 Euros/an SANS AUGMENTATION de salaire!...
Sans oublier les centaines de milliers de français qui vivent en caravanes ou mobil-home à l’année…Cela ne couterait rien à l'état car le manque d'impôts sur les loyers encaissés (plus faibles) serait récupéré par la CAF qui verrait ses versements d’allocations logement réduites d'autant...
Exemples de prix à BERLIN ouest.
Appt 93 m² à BERLIN 89000 Euros (en vente depuis + d'un an…)
http://www.athome.de/kaufen/wohnung/berlin/berlin/berlin/1044021
A Paris il vaudrait 700000 Euros!!...
74m² en location à BERLIN 505¤!
http://www.immowelt.de/immobilien/immodetail.aspx?id=25270579
110m² en location à 450¤ + Charges. Proche Luxembourg
3 appart 120 à 130m² 2 à 600¤ et un à 700¤ (3-4 ch.) jardin 150-210m²
http://www.athome.de/mieten/haus/saarland/merzig-wadern/mettlach/1661361
Pour les achats la commission d'agence est limitée à 3% + 19% de TVA soit 3,57%!! la moitié de chez nous...
Il suffit d'imposer une baisse de 30 à 50% sur les loyers...Nos professionnels de l'immo ne deviendront pas SDF pour autant car cela leur rapportera autant que l’assurance vie…Décevoir quelques milliers de pros de l'immobilier pour donner du pouvoir d'achat à des millions de personnes...Il n'y a pas photo!!!
ils en placeront surement un peu moins dans les paradis fiscaux...Ils ont engrangé 450 Milliards d'euros ces 11 dernières années, ils ont amassé assez d'argent pour eux et leurs descendants pour de nombreuses générations...Place à la France éternelle et généreuse même lorsqu'elle en a pas les moyens...

Lire la suite

Ajouter un commentaire

Immobilier - La chute du crédit immobilier fait réagir la FNAIM

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page