Construction : des mesures urgentes sont nécessaires

22/06/2012 à 12:00 - Immobilier - Par - Réagir

La construction a besoin de mesures urgentes
Construction : des mesures urgentes sont nécessaires

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Si le secteur de la construction est au plus mal, le président de la Fédération française du bâtiment (FFB), Didier Ridoret, avoue attendre beaucoup des mesures de relance annoncées cette semaine par la ministre du Logement, Cécile Duflot. Des mesures qui, si elles sont appliquées au plus vite, ne laisseront toutefois présager d'un éventuel redressement qu'à la mi-2013 au plus tôt.

Ce mercredi 20 juin 2012, Cécile Duflot, ministre de l'Egalité du Territoire et du Logement, a levé le voile sur toute une série de mesures que le gouvernement entend mettre en place en matière d'immobilier. Des annonces que les professionnels de la construction espéraient depuis plusieurs semaines maintenant et que le président de la FFB, Didier Ridoret, s'est empressé de saluer. Il faut dire que la promesse de François Hollande de construire 500.000 logements par an est attendue comme le messie par tout un secteur d'activité, actuellement en proie aux plus vives difficultés.

« La conjoncture du secteur du bâtiment est mauvaise. Tous les indicateurs ou presque sont au rouge depuis janvier 2012, signes annonciateurs d'une dégradation qui prendra toute son ampleur au second semestre 2012 et en 2013 », a en effet déclaré Didier ridoret. Le président de la Fédération française du bâtiment mise donc beaucoup sur les mesures dévoilées mercredi pour, sinon redresser complètement la situation, tout au moins endiguer la dégradation actuelle. Pour se montrer pleinement efficaces, ces dernières devront intervenir le plus rapidement possible. A défaut, ce ne sont pas 500.000 logements qui devraient sortir de terre au cours de l'année 2013 mais seulement 300.000. « Compte tenu des temps de latence inhérents au secteur, pour sauver la seconde partie de l'année 2013, il est urgent que le gouvernement mette en oeuvre les mesures annoncées », souligne ainsi Didier Ridoret. A titre de comparaison, l'impact du dispositif Scellier, soutien incontesté du secteur de l'immobilier neuf au cours de ces dernières années, n'avait été observé que 18 mois après son entrée en vigueur.

Selon ce professionnel, le redressement de l'activité ne devrait donc s'opérer, au plus tôt, qu'à compter du second semestre 2013. Pour cette année 2012, la FFB table ainsi sur un volume de mises en chantier de l'ordre de 360.000 unités. Dans une conjoncture extrêmement tendue, des mesures telles que la libération du foncier ou la rénovation énergétique des logements anciens sont donc perçues comme « parfaitement adaptées à la situation de crise quantitative » que l'on connaît actuellement.

Pondérant son enthousiasme, Didier Ridoret souligne toutefois que, si les annonces de Cécile Duflot représentent un signal fort à destination des professionnels, une relance de la construction doit aller de paire avec une relance du financement. Or, ce financement fait aujourd'hui cruellement défaut. La FFB prône donc un développement de l'accès au crédit immobilier, tant pour les particuliers que pour les entreprises et les collectivités locales.

Vos réactions

Immobilier - Construction : des mesures urgentes sont nécessaires

Noter cet article :

4 1

Par yvon -

baissez les prix et ca se vendra: vous verrez ca marche cest miraculeux!!

Lire la suite

Ajouter un commentaire

Immobilier - Construction : des mesures urgentes sont nécessaires

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page