La construction de logements flanche encore

26/06/2015 à 10:54 - Immobilier - Par - Réagir

La construction de logements flanche encore
La construction de logements flanche encore

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Selon les chiffres ministériels publiés ce vendredi 26 juin, la construction de logements neufs cède une nouvelle fois du terrain et voit le spectre de la crise resurgir.

La construction de logements neufs toujours en berne

Dévoilés tôt ce matin par le ministère du Logement, les derniers chiffres de la construction ne sont guère réjouissants. Sur la période couvrant les mois de mars à mai 2015, le nombre de mises en chantier accuse une chute de -7,2% par rapport à la même période un an plus tôt. Avec quelques 85 200 constructions de logements engagées (dont 79 700 logements ordinaires), le secteur poursuit donc son lent mais inexorable déclin. Une dégradation qui semble même devoir s'accélérer puisque le mois dernier le ministère faisait état d'une baisse des volumes de -6,2%.

La satisfaction n'est pas non plus de mise du côté des permis de construire. Annonciatrices des mises en chantier à venir, les autorisations délivrées ont elles aussi poursuivi leur repli en s'établissant à 346 800 unités entre mars et mai (soit une correction de -6,1% par rapport à 2014).

Le rebond des ventes n'est pas source d'espoir

Si les chiffres communiqués ici maintiennent le secteur de la construction dans le rouge, la semaine avait pourtant commencée sur une note bien plus optimiste. A l'occasion du Congrès de l'immobilier neuf de Bordeaux, la Fédération des promoteurs immobiliers (FPI) mettait ainsi en avant le regain d'activité observé ces derniers mois. Avec quelques 25 000 unités recensées au premier trimestre, les ventes de logements neufs ont progressé de près de 20% sur un an. S'il s'agit évidemment là d'une bonne nouvelle, celle-ci doit toutefois être relativisée. Le rebond constaté par la FPI s'explique en effet essentiellement par un retour massif des investisseurs (conquis par le dispositif d'investissement locatif Pinel) alors que dans le même temps, l'accession à la propriété continue de reculer (-3,3% sur un an). Enfin, les ventes conclues depuis le début de l'année se faisant en grande majorité sur le stock de logements, en attendant une relance des mises en chantier l'offre de biens disponibles continue donc de se restreindre mois après mois.

Vos réactions

commentaire(s)

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page