Mises en chantier : la construction s'est effondrée en 2012

29/01/2013 à 10:38 - Immobilier - Par - Réagir

La construction s'est effondrée en 2012
Mises en chantier : la construction s'est effondrée en 2012

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Si l'immobilier est depuis plusieurs mois maintenant synonyme de secteur en crise, les chiffres de la construction dévoilés ce mardi 29 janvier par le ministère de l'Ecologie ne laissent entrevoir aucune perspective de reprise à courts termes, bien au contraire.

Il faudra sans doute patienter jusqu'en 2014 pour que le marché de l'immobilier ne voit se dessiner l'esquisse d'un possible rétablissement. En attendant, les derniers chiffres de la construction communiqués ce matin par le ministère sont venus confirmer ce que l'on savait déjà : la situation s'est très nettement dégradée en 2012, notamment lors des derniers mois de l'année.

-19,6%, tel est le repli accusé en 2012 par le nombre des mises en chantier (soit 304.234 unités). Un repli que l'on pourrait même qualifier d'effondrement au regard des résultats du seul quatrième trimestre (-30,1%). Pour une bonne partie des observateurs, cette chute des constructions engagées est à mettre à l'actif d'un contexte économique incertain auquel s'ajoutent les doutes pesant sur le dispositif d'investissement locatif Duflot (remplaçant le Scellier) et la refonte récente du PTZ+ (révision à la baisse des plafonds de ressource et durcissement des conditions d'octroi).

Les notaires soulignaient il y a peu que « les perspectives du logement neuf en 2013 n'ont aucun motif pour être plus brillantes que celles de l'ancien ». Les chiffres ministériels semblent aujourd'hui leur donner raison puisque si le volume des constructions entamées a chuté, il en est allé de même pour le nombre de permis de construire déposés. Préfigurant des mises en chantiers à venir, ces derniers ont en effet accusé un repli annuel de 7,7% pour s'établir à 429.851 unités. Si les données transmises à ce sujet par le ministère lors des trimestres précédents laissaient certes entrevoir une évolution à la baisse (-1,9% par exemple pour le deuxième trimestre 2012), le recul enregistré sur les trois derniers mois de l'année est d'une toute autre ampleur (-24,8%). Un chiffre qui semble venir effacer tout espoir de reprise en 2013, l'économiste Michel Mouillart tablant dès lors sur un volume de mises en chantier évalué pour cette année à seulement 284.000 unités.

Vos réactions

Immobilier - Mises en chantier : la construction s'est effondrée en 2012

Noter cet article :

Soyez le premier à donner votre avis.

Ajouter un commentaire

Immobilier - Mises en chantier : la construction s'est effondrée en 2012

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page