La crise du crédit immobilier en passe de toucher la Grande-Bretagne

30/11/2007 à 00:00 - Crédit immobilier - Par - Réagir

Pas d'image disponible
La crise du crédit immobilier en passe de toucher la Grande-Bretagne

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Alors qu'une des crises immobilières les plus importantes depuis 50 ans (crise liée aux crédits immobiliers à risque dit « subprime ») secoue actuellement les Etats-Unis, l'Angleterre est également en passe d'être touchée.

Une récente étude réalisée par le cabinet des comportements de consommation Mintel indique qu'un tiers des anglais pourrait dans un avenir proche connaître des difficultés quant au remboursement de leur crédit immobilier. 16,5 millions d'anglais disposent aujourd'hui d'un crédit immobilier ; les analystes de Mintel prévoient donc bon nombre de problèmes financiers pour 5,5 millions d'entre eux.

Le nombre de particuliers ayant choisi une souscription à un prêt immobilier à risque (subprime) s'élève à 1,5 million (équivalant à 9% de l'ensemble des emprunts), autant de foyers observant avec inquiétude l'effondrement du crédit immobilier outre-Atlantique.

« Dans le climat actuel de prudence dans les prêts, la situation financière non conventionnelle de ces propriétaires immobiliers signifie qu'ils vont désormais faire face à des remboursements et à des honoraires de prêteurs plus élevés lorsqu'ils renégocieront leurs prêts ou voudront déménager. »

Les experts sont unanimes pour préciser que ces subprimes ne représenteront qu'une petite partie des emprunteurs touchés par la crise qui s'annonce : en effet, le cabinet Mintel estime que près de 4 millions de crédits immobiliers « classiques » peuvent également être considérés « à risque » (soit 24% de l'ensemble des emprunts). Pour cette frange de la population, ce n'est pas le système de crédit qui est en cause mais plutôt son profil d'emprunteur : travailleurs indépendants, particuliers ne bénéficiant pas de revenus réguliers ou changeant fréquemment de logement... Tous risquent à plus ou moins long terme de rencontrer des difficultés de remboursement.

Tous ces éléments pris en compte, ce ne serait pas moins de 35% des souscripteurs d'un crédit immobilier qui pourraient se retrouver dans cette pénible situation financière (le montant de l'ensemble de ces prêts est estimé à 125 milliards de livres, soit 174 milliards d'euros).

Les perspectives d'une crise en Grande-Bretagne semblent d'autant plus inéluctables que le marché immobilier connaît actuellement un net ralentissement. Le bureau d'études Hometrack révèle des prix de l'immobilier en baisse de 0,2% en novembre (décroissance qui fait suite à une diminution de 0.1% en octobre). Par rapport aux prix pratiqués en novembre 2006, ceux de novembre 2007 n'ont affiché qu'une hausse de 3,6%, soit le plus faible taux de croissance depuis juillet 2006.

Lors d'un entretien avec le quotidien The Times, Richard Donnell, directeur de la recherche chez Hometrack, précisait que « l'attention que les médias portent aux répercussions de la crise du crédit et le niveau relativement élevé des taux d'intérêt, tout cela fait que les propriétaires se font de plus en plus prudents. La majorité d'entre eux n'a pas besoin de déménager, et attend que l'horizon se dégage ».

Vos réactions

Crédit immobilier - La crise du crédit immobilier en passe de toucher la Grande-Bretagne

Noter cet article :

Soyez le premier à donner votre avis.

Ajouter un commentaire

Crédit immobilier - La crise du crédit immobilier en passe de toucher la Grande-Bretagne

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page