La France a les pires logements étudiants d'Europe

26/10/2015 à 15:46 - Immobilier - Par - Réagir

La France a les pires logements étudiants d'Europe
La France a les pires logements étudiants d'Europe

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

En matière de logements étudiants, la France aurait encore du chemin à faire pour arriver au niveau de ses voisins européens. C'est en tout cas ce que note le site Uniplaces dans un récent sondage.

Logements étudiants : la France bonne dernière en Europe

Manque de places disponibles, prix des locations privées trop élevé, absence d'information, trouver un toit lorsque l'on est étudiant s'apparente souvent à un véritable parcours du combattant. Spécialisé dans la location de logements étudiants en Europe, le site Uniplaces ne fait d'ailleurs pas de cadeau à la France. Si l'on en croit sa dernière étude, l'hexagone serait ainsi le pays européen où les étudiants sont les moins satisfaits de leur habitation, loin derrière les espagnols présentés comme les étudiants européens les plus heureux.

Ce désaveu des français à l'égard de leur logement s'explique notamment par les nombreuses difficultés rencontrées durant la phase de recherche. Qu'ils pointent du doigt un déficit de logement, le poids de ce poste de dépense sur leur budget ou encore le manque de structures destinées à leur accompagner dans leur recherche, 22% des étudiants français avouent avoir peiné avant de s'installer (la moyenne européenne étant à 16%). C'est d'ailleurs sans surprise que la France s'affiche comme le pays où trouver un logement étudiant prend le plus de temps (27 jours contre 23 jours dans le reste de l'Europe).

Propriétaires et colocataires épinglés par les étudiants français

Mais un fois logés, les français n'en sont pas comblés pour autant, bien au contraire. Les propriétaires en prennent pour leur grade puisque seuls 52% des étudiants un regard positif sur celui auquel ils règlent leurs loyers. Et si la colocation semble avoir le vent en poupe, la vie en communauté ne séduit que 28% des français qui en ont fait l'expérience. A titre de comparaison, le taux de satisfaction des colocataires s'élève à 69% en Espagne et à 70% au Royaume-Uni.

Un étudiant français sur deux loge encore chez ses parents

Ben Grech note que dans un tel contexte il n'est guère étonnant de constater qu'en France, 47% des « étudiants vivent encore chez leurs parents ». Pour le fondateur d'Uniplaces l'explication en est purement économique. « Le logement a un coût élevé en France puisque 43% des jeunes français estiment que la majorité du budget passe dans le loyer », précise-t-il.

  • Guide immobilier - Estimez en ligne la valeur d'un appartement
  • Vos réactions

    commentaire(s)

    Consulter toutes les actualités

    Partagez
    cette
    page