Forte progression des propriétaires immobiliers en France durant les années 2000

05/05/2010 à 11:55 - Immobilier - Par - Réagir

La France des années 2000 a parié sur l'immobilier
Forte progression des propriétaires immobiliers en France durant les années 2000

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Selon une étude publiée ce mercredi 5 mai par l'Insee (institut nationale de la statistique et des études économiques), au cours de ces dix dernières années les français ont été de plus en plus nombreux à se tourner vers l'achat d'un bien immobilier.

Entre 1980 et 1984, la France a recensé une moyenne annuelle de 423.000 acquisitions de biens immobiliers à titre de résidence principale (244.000 logements neufs vendus alors chaque année et 179.000 biens immobiliers anciens). Selon l'étude transmise aujourd'hui par l'Insee, ce volume de nouveaux propriétaires n'a cessé de croître jusqu'à aujourd'hui, malgré une pause sensible sur la première moitié des années 90. Si entre 1985 et 1988 la France a compté chaque année quelques 464.000 accédants à la propriété, ils n'étaient plus que 391.000 sur la période 1989-1992 et 416.000 au cours des années 1993-1996, pour finalement exploser entre 1997 et 2001 avec une moyenne annuelle de 542.000 nouveaux accédants.

Entre 2002 et 2006, le nombre de nouveaux propriétaires s'est porté chaque année à plus de 600.000 soit une progression de plus d'un tiers par rapport aux années 1980. Selon l'Insee, « entre 2002 et 2006, les accédants ont déboursé, en moyenne, 136 000 euros pour une maison en zone rurale éloignée, 163 000 euros en zone périurbaine, plus de 170 000 euros dans les petites agglomérations et plus de 200 000 euros dans les grandes ». Toutes tranches d'âges confondues, les ménages français ont donc été nombreux, ces dernières années, à franchir le pas de l'achat immobilier (entre 2002 et 2006, 66,1% d'entre eux avaient plus de 40 ans contre 64,1% entre 1997 et 2001). Ce nombre croissant de nouveaux propriétaires est bien évidemment à mettre en relation avec l'essor qu'à connu le prêt immobilier au cours de cette période.

Si « la forte hausse des prix de l'immobilier a quelque peu freiné l'accession des primo-accédants [...] leur nombre est resté stable au cours de la période étudiée » (66,3% des accédants à la propriété étaient primo accédants entre 1997 et 2001 contre 60% entre 2002 et 2006). Ils n'ont en effet été que très peu pénalisés par les remous du marché, notamment grâce à l'allongement constant de la durée des crédits immobiliers. « Leur jeune âge leur offre un horizon d'emprunt plus long, dont ils bénéficient davantage au milieu des années 2000 qu'au cours de la période précédente », explique l'Insee avant d'ajouter qu' « en moyenne, les ménages de moins de 40 ans ont ainsi contracté des prêts pour 18,4 ans durant la période 2003-2006, soit trois ans de plus qu'ils ne l'auraient fait à la fin des années 1990 ».

D'une manière générale, et ce quelle que soit la période étudiée, les ménages français sont en moyenne près de 85% à recourir au crédit immobilier pour concrétiser leur rêve de propriété.

Vos réactions

Immobilier - Forte progression des propriétaires immobiliers en France durant les années 2000

Noter cet article :

Soyez le premier à donner votre avis.

Ajouter un commentaire

Immobilier - Forte progression des propriétaires immobiliers en France durant les années 2000

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page