L'immobilier écologique français fait bonne figure au Solar Decathlon

28/06/2010 à 15:11 - Immobilier - Par - Réagir

La France termine quatrième du Solar Decathlon
La maison Lumenhaus présentée par VirginiaTech

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Du 18 au 27 juin dernier, Madrid accueillait l'édition 2010 du Solar Decathlon. Durant près de 10 jours, l'évènement international aura mis en concurrence quelques 17 prototypes de maison nouvelle génération venant des quatre coins du monde et alliant technologie et écologie. Si la cérémonie de clôture a consacré hier soir le projet présenté par l'université floridienne VirginiaTech, les participants français n'ont toutefois pas démérité.

Si le Solar Decathlon se tenait pour la première fois sur le sol européen, c'est finalement une université américaine qui aura été récompensée lors de cette édition 2010. Récoltant 812 points sur 1000 possibles, « la maison Lumenhaus de l'équipe de l'Institut polytechnique et Université d'Etat de Virginie a été la plus efficace lors de cette compétition », ont ainsi commenté les organisateurs du concours. De l'avis des membres du jury, l'université de Virginie a surclassée les 16 autres projets en lice en adoptant pour leur bien immobilier « une configuration ouverte, qui connecte tous les habitants de la maison entre eux et avec la nature extérieure ». Il faut reconnaître que la Lumenhaus présentée à Madrid est le fruit d'un travail long et acharné, l'université de Floride l'ayant déjà proposé lors de l'édition 2009 du Solar Decathlon (finissant alors à la 13ème place).

En totale interactivité avec son environnement extérieur, la Lumenhaus est équipée d'une véritable station météo, s'adaptant ainsi aux moindres variations climatiques détectées. Le sol en béton gris foncé poli permet en hiver d'absorber puis de restituer la chaleur du soleil, des panneaux coulissants (isolants ou non) se positionnent en fonction des données transmises par les nombreux capteurs, des panneaux solaires photovoltaïques suivent la course du soleil, etc. Dans l'air du temps, le prototype américain offre la possibilité de commander la quasi-totalité de ses fonctionnalités par i-Phone.

Si elles n'ont pas remporté la palme du logement le plus innovant, les équipes françaises en compétition n'en ont pas moins réussi de jolis coups d'éclat. La maison BBC (bâtiment basse consommation) et à énergie positive de l'Ecole nationale supérieure d'architecture de Grenoble (l'Armadillo Box) finie à la 4ème place ((794 points) après s'être longtemps maintenue dans le trio de tête. Quant au projet Napevomo de l'Ecole des Arts et Métiers de Bordeaux, il termine ce Solar Decathlon en 7ème position avec 763 points.

Face à la bonne tenue des projets français et devant le succès rencontré par l'évènement (190.000 personnes auraient ainsi visité le « village solaire » ouvert pour l'occasion), le secrétaire d'Etat au Logement, Benoist apparu a annoncé que la France se portait d'ores et déjà candidate pour accueillir l'édition 2014 du Solar Decathlon.

Vos réactions

Immobilier - L'immobilier écologique français fait bonne figure au Solar Decathlon

Noter cet article :

Soyez le premier à donner votre avis.

Ajouter un commentaire

Immobilier - L'immobilier écologique français fait bonne figure au Solar Decathlon

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page