La hausse des prix de l'immobilier fait son grand retour à Paris

27/06/2012 à 16:29 - Immobilier - Par - Réagir

La hausse des prix fait son grand retour à Paris
La hausse des prix de l'immobilier fait son grand retour à Paris

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

N'en déplaise aux candidats à l'achat, la baisse des prix de l'immobilier parisien, engagée depuis le mois d'octobre 2011, n'aura finalement été que de courte durée. Selon la dernière note de conjoncture des notaires, les prix auraient en effet de nouveau progressé lors du mois d'avril dernier et pourraient bien ne pas s'arrêter en si bon chemin.

A la lecture des chiffres communiqués ce mercredi 27 juin 2012 par la Chambre des Notaires de Paris-Ile-de-France, les logements ancien auraient, au cours du mois d'avril dernier, affiché des prix en légère progression. S'il s'agit là de la première hausse observée depuis le mois d'octobre 2011, elle n'en reste pas moins bien réelle et permet à l'immobilier parisien de retrouver le niveau de prix qui était le sien au mois de novembre dernier. Dans la capitale, entre le mois de mars et avril 2012, le prix moyen du mètre carré enregistre ainsi une évolution de +1,5% pour s'établir à 8380 euros (soit 120 euros supplémentaires par rapport au mois précédent).

Selon la Chambre des notaires, si « l'érosion des prix constatée depuis octobre 2011 fait place, en avril 2012, à une légère hausse à Paris », il n'en va toutefois pas de même pour le reste de la région Ile-de-France qui semble plutôt enregistrer une stagnation de ses prix. Hormis le Val-d'Oise qui accuse une hausse sur trois mois de près de 1,4%, Petite et Grande Couronne affiche un prix moyen relativement stable de 5500 euros le mètre carré (pour les appartements).

En ce qui concerne le volume de transactions recensées par les notaires, celui-ci se présente en net repli par rapport aux années précédentes. Après un mois de janvier animé par la perspective d'une réforme sur les plus-values immobilières, la période s'étalant entre les mois de février et avril 2012 aurait ainsi été marquée par une baisse des ventes de l'ordre de 20% (par rapport à la même période en 2011).

Devant les quelques 26.400 transactions enregistrées en Ile-de-France entre les mois de février et avril, un notaire souligne que si « cette situation conjointe de baisse des volumes et de hausse des prix est paradoxale », elle n'est toutefois pas inédite. Expliquant que « si les biens ne se vendent plus c'est tout simplement parce qu'il n'y en a plus à vendre », le notaire pointe donc du doigt l'attentisme des vendeurs potentiels. Constatant un attentisme similaire chez les candidats à l'achat, il se montre cependant relativement optimiste en estimant que « la situation va forcément se dénouer, les pertes de confiance ne durent pas ».

Sur le front des prévisions, si elle ne s'aventure pas à se projeter sur le long terme, la Chambre des notaires table néanmoins sur une poursuite de la hausse des prix de l'immobilier ancien. Des prix qui pourraient, dès le mois d'août prochain s'établir à 8400 euros du mètre carré.

Vos réactions

Immobilier - La hausse des prix de l'immobilier fait son grand retour à Paris

Noter cet article :

Soyez le premier à donner votre avis.

Ajouter un commentaire

Immobilier - La hausse des prix de l'immobilier fait son grand retour à Paris

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page