Immobilier : le doute plane sur les chiffres de Mediametrie

16/05/2012 à 11:56 - Immobilier - Par - Réagir

Le doute plane sur l'audience des sites immobiliers
Immobilier : le doute plane sur les chiffres de Mediametrie

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Le 26 avril dernier, une étude Mediametrie mettait en avant la fréquentation massive par les français des sites internet dédiés à l'immobilier. Si les chiffres présentés par le spécialiste de la mesure d'audience peuvent paraître relativement élevés, il convient toutefois de les relativiser et de s'interroger sur leur pertinence, voire leur fiabilité.

En mars 2012, près d'un internaute sur trois aurait visité un site consacré à l'immobilier. A en croire les chiffres publiés par Mediametrie, ils auraient ainsi été 14,3 millions à « surfer » sur de tels sites. Si les chiffres apparaissent d'envergure, la hausse de fréquentation affichée l'est tout autant (+14,6% entre février et mars).

Ces professionnels de l'immobilier auraient donc de quoi se frotter les mains, mais est-ce vraiment le cas ? Les données recueillies par Médiamétrie auprès d'un panel de 25.000 personnes sondées par téléphone ou sur internet sont-elles réellement fiables ? Loin s'en faut si l'on considère les chiffres transmis par Google et notamment ceux provenant de son outil destiné à mesurer l'évolution des requêtes des internautes. Les graphiques présentés par le célèbre moteur de recherche au cours de cette période montrent en effet clairement qu'en matière d'annonces immobilières, et plus généralement d'immobilier, aucune évolution notable n'a pu être constatée.

Outre la question de leur fiabilité, on est également en droit de s'interroger sur l'intérêt des chiffres communiqués par Mediametrie. En effet, si les sites concernés (notamment ceux spécialisés dans l'annonce immobilière) semblent se féliciter de cette fréquentation massive, il conviendrait toutefois de déterminer combien de ces visites ont réellement abouti à l'acquisition d'un bien immobilier.

La période analysée ici (le mois de mars 2012) a certes affiché des taux d'emprunt relativement bas mais correspond surtout à un très net recul en matière de demandes de crédit. En l'absence de baisse notable des prix, bon nombre de candidats à l'achat ont donc préféré remettre leurs projets à plus tard. Une désaffection qui pose dès lors véritablement la question, sinon de la fiabilité, tout au moins de la pertinence de tels chiffres.

Source :

Consulter toutes les actualités

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !


Envie d'en discuter ?

On en parle dans le forum : Forum immobilier


Flux RSS

Tout l'immobilier en temps réel. Inscrivez-vous !

Vos réactions

Immobilier - Immobilier : le doute plane sur les chiffres de Mediametrie

Noter cet article :

3 2

Par Matthieu -

Bonjour, je ne comprends pas le but de cet article et ceci pour deux raisons :

1 - Depuis le début des années 2000, Médiamétrie fait figure de source référence pour tout ce qui concerne l'audience des sites internet et la quasi totalité des études portant sur l'audience d'un site en particulier ou d'un secteur d'activité (e-commerce, emploi, voyage, etc) utilisent cette source comme garantie d'une information fiable et de qualité.
Pourquoi aujourd'hui et sur cette étude en particulier vouloir mettre en cause le bien fondé de ces chiffres ?

2 - Le rôle et l'objectif d'un site immobilier n'est pas de vendre un bien ou d'octroyer un crédit. Son rôle est de mettre en place et de déployer les moyens nécessaires pour offrir un maximum de visibilité auprès des internautes aux produits de leurs clients agents immobiliers. Les sites ne peuvent en aucun cas se substituer à l'internaute qui va décrocher son téléphone ou envoyer un mail pour demander à visiter un bien.

Donc je pense vraiment qu'il est totalement inapproprié de comparer l'audience grandissante des sites immobiliers avec l’état du marche de l'immobilier.

Lire la suite

Par maretin -

quelles expressions avez-vous pris pour faire votre analyse sur les mots-clés ?
Alors que les marque sont les premières expressions qui génèrent du trafic sur leur site, comment attribuez-vous une requête du type "le bon coin" à de l'immobilier ou à une autre activité comme l'auto ?
Comment expliquez-vous que d'autres sources tel que Google AdPlanner observe également une hausse d'audience sur certains acteurs comme Seloger ?
Mediametrie quantifie et qualifie le trafic des sites (principalement pour le marché des médias). La problématique de la transfo n'a rien à voir avec les données d'audience évoquées.
Pour conclure, je trouve votre démonstration très hasardeuse et mal maitrisée.

Lire la suite

Ajouter un commentaire

Immobilier - Immobilier : le doute plane sur les chiffres de Mediametrie

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Partagez
cette
page